Côte Nord de Galice

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS. La côte nord de Galice entre Ferrol et Ribadeo est superbe, sauvage, méconnue. Certainement une des plus belles randonnées en bord de mer. Pour ceux qui acceptent de marcher sans chemins balisés, ils découvriront des plages de sable blanc désertes, des caps accidentés, les plus hautes falaises d’Europe, le cap septentrional de la péninsule ibérique, des petits ports de pêche, un lieu de pèlerinage ancien…


Pour le parcours : Trace GPS de Neda (Camino Inglés) à Ribadeo (Camino Norte) avec la possibilité d’afficher un fonds de carte IGN Espagnol.
Cette liaison est une interprétation libre des possibilités sur cette partie de la Galice. En partant de Neda, chemin de Teixido jusqu’à San Andrés, ensuite chemin en suivant la côte pour aller à la Punta Estaca de Bares (le point le plus au nord de l’Espagne), liaison vers Viveiro et après Viveiro un peu dans les terres (le temps n’était pas optimum) et fin du parcours le long de la côte entre Burela et Ribadeo. Voir plus bas les observations sur chaque étape.

Côte Nord de Galice

Cette liaison entre le Camino Inglés et le Camino Norte est encore à l’état sauvage. Pour la parcourir, j’ai emprunté en partie le chemin de Teixido et ce que certains ont baptisé le Camino del Mar. Le chemin est parfois balisé. Quelques flèches jaunes en direction de Santiago peuvent aider mais ne sont pas suffisantes pour faire le chemin sans bonne carte et selon moi des traces GPS.
En fonction de la météo, il est possible de suivre au plus près le bord de mer ou de couper les caps et presqu’îles. Je suis allé au plus près de la côte vers la Punta Estaca de Bares par contre après Porto do Barqueiro et Viveiro, j’ai, compte tenu d’une météo nuageuse, coupé à l’intérieur des terres.

Sites internet :

L’association des Amis du chemin de Saint Jacques de la province de Lugo propose un descriptif sommaire du Camino del Mar.

Pour le camino de Teixido, le site de Valdovino en fait une présentation.

J’ai téléchargé certaines traces en faisant des recherches sur wikiloc.

Carthographie :

Je suis resté fidèle à Iphigenie. L’application (disponible sur l’Apple Store et Androïd : http://iphigénie.com/?lang=fr) donne accès aux cartes IGN espagnoles. Elle permet d’avoir en cache (visible sans connexion internet) les cartes au 50000ème au pire et sur certaines zones au 25000ème. Les traces GPS ont été téléchargées sur le site wikiloc.

Mes étapes :

1 Neda – Cedeira (El Camino de San Andrés de Teixido)
30km Commentaires : Belle étape avec alternance de chemins et petites routes. J’ai emprunté le Camiño do Teixido. San Andrés de Teixido est un lieu de pèlerinage réputé en Galice. Un proverbe dit : « A San Andrés de Teixido, va de muerto quien no va de vivo ». Un chemin pour s’y rendre depuis Ferrol est parfaitement balisé avec des flèches rouges et blanches qui permettent d’éviter au maximum les routes. Il y a aussi des bornes avec le dessin en rouge stylisé d’un poisson ; il indique le chemin traditionnel du pèlerinage avec un peu plus de routes. Le Camiño Teixido suit le départ du Camino Inglés jusque un peu avant Xubia, à O Ponto. De Neda, on peut aller le récupérer là. J’ai un peu coupé en traversant la nationale et en prenant la première route à droite après l’église Santa Rita (en face de l’auberge) puis tout de suite à droite après le cimetière, sur une petite route qui monte. J’ai suivi cette route qui va vers le nord (légèrement nord-est) et qui passe ensuite au dessus de l’autoroute. La route va vers l’est puis fait une courbe direction nord ; là, j’ai continué tout droit sur une piste sur une centaine de mètre avant d’arriver à une autre piste que l’on prend vers la droite. J’ai ainsi rejoint le chemin balisé juste avant A Carreira. 
À O Carballo, j’ai suivi la borne avec le poisson tout droit alors que les flèches indiquaient à droite sur 50 mètres vers Aldeanova. Les deux routes se rejoignent plus haut. À cet endroit, ne pas louper à gauche le démarrage du sentier qui quitte la piste principale.
Après le barrage As Forcadas, les flèches guident vers un chemin tout de suite à gauche par la forêt, les bornes avec le poisson continuent sur la route puis sur une petite route qui monte à gauche. Les deux options se rejoignent à la chapelle da Fame (Ermita de Liñeiro).
À partir de Porto o Cabo, j’ai quitté le chemin de Teixido pour rejoindre Cedeira avec un petit bout de route puis en coupant O Barral puis par la plage de Cedeira.
660 mètres de dénivelés. Trace GPS Neda – Cedeira
7h Logistique : Il faut parcourir 25 kilomètres pour trouver à Porto O Cabo un bar avec petite épicerie. À Cedeira, j’ai logé à la Pension Chelsea (25€ la nuit). Cedeira : tous services.
2 Cedeira – Ortigueira
38km Commentaires : Longue et très belle étape avec les plus hautes falaises d’Europe, la mer, la descente sur Teixido et le passage par ce sanctuaire, des montagnes, des cascades…
1230 mètres de dénivelés concentrés sur la première partie. Il est possible de la réduire en dormant à Ponte de Mera ou en allant directement de Cedeira à Vilar sans passer par les crêtes. Il y a aussi un hostal à Cuiña (Hostal Casa Giz) qui permet de réduire l’étape de 3 kilomètres (Ortigueira ne présente pas d’intérêt particulier et rallonge le parcours). Un superbe chemin est balisé de Cedeira à San Andrés de Teixido. Il offre des panoramas sur la côte, la Sierra de Capelada et à l’arrivée sur Teixido. Il part du Castelo de Concepción, passe par l’Ermita de San  Antonio de Cerveiro puis monte sur les crêtes par Monte Eixil, Cal Espiñeiros, Monte Vilar, Monte Tarroiba. Les vues sur les falaises et à l’arrivée sur San Andrés et les falaises de la Sierra de Capelada sont superbes. Le parcours se fait pratiquement intégralement sur des chemins. Il est balisé jaune et blanc plutôt dans le sens Teixido – Cedeira, ce qui nécessite un peu d’attention dans l’autre sens.
De Teixido un sentier rejoint le Cruceiro do Curutelo. Il part du parking le plus haut (ne pas prendre le sentier qui monte directement mais celui qui part à gauche en légère descente. Ce n’est que provisoire, car ensuite il grimpe raide). Dans l’autre sens, des flèches bleues depuis le Cruceiro. On emprunte la route sur une centaine de mètres avant de prendre un sentier à droite qui la longe puis permet de couper le virage. Ensuite descente sur une petite route via les capelas do Socorro Vello puis do Socorro Novo. Des bornes avec un poisson rouge stylisé et des flèches bleues indiquent le chemin vers Teixido. Un peu après A Cruz, la route part en descente sur la rive gauche d’un vallon. Une dizaine de mètres plus loin, il faut repérer un sentier en dessous de la route et le rejoindre. On suit alors une piste forestière jusque A Pena do Vilar. Belles vues sur la ría d’Ortigueira. Ensuite une petite route longe la route principale côté ria jusqu’à Ponte de Mera et côté montagne ensuite. Je suis repassé côté ria au niveau de Riomaior par la route qui mène aux moulins à marée puis de l’autre côté jusqu’à Ortigueira.
Trace GPS Cedeira – Ortigueira
10h Logistique : À San Andrés de Teixido : plusieurs bars et commerces de souvenirs. Veiga : boulangerie, bar. A Ponte de Mera : bars, hôtel (environ 30km depuis Cedeira). Cuiña : bar, hostal Casa Giz. Ortigueira : tous services, Hôtel La Perla (18€ pour une personne en chambre avec salle de bain, bon rapport qualité/prix, il se trouve sur l’avenue après avoir passé la gare).
3 Ortigueira – Porto de Bares
34km Commentaires : Étape tout simplement superbe de bout en bout et avec peu de bitume. Longue étape que l’on peut couper en dormant par exemple à Porto do Barqueiro et en faisant le tour de la Punta Estaca de Bares le jour suivant. Du dénivelé avec 1030 mètres pour la journée. De l’hôtel la Perla, un sentier part à droite pour rejoindre une petite route puis par un sentier on arrive à A Vicoña. Ensuite par des petites routes et chemins. On passe successivement à A Rama, O Augueiro, O Outeiro, Landin, A Pontevella, A Areosa, Guilifonxe, O Carballo. Une piste longe la voie rapide et rejoint le rond point à la fin de cette voie et peu avant O Porto de Espasante. Une petite route permet de rejoindre l’extrémité de la plage de la Concha. 
Ensuite, on longe la plage San Antonio (un passage équipé de corde permet de redescendre la falaise pour rejoindre la deuxième partie de la plage ; c’est presque du rappel). De la plage de Mazorgan, un sentier part à gauche et fait le tour de la pointe au nord. Un sentier raide permet de rejoindre la plage de Sarridal que l’on quitte presque à son extrémité est par un chemin raide équipé d’une corde.
On longe ensuite le sommet des falaises avec de beaux points de vue en passant à proximité de Ladeiro, Moreiras. À O Picon, un sentier part sur le bord de la falaise et rejoint la plage de O Esteiro. En fonction de la marée, il faudra faire un détour plus ou moins long pour l’atteindre en traversant la petite rivière à pied ou en allant à l’extrémité rejoindre le pont.
Par la route, on rejoint l’entrée de O Barqueiro. Une route monte vers la carrière. Puis une piste la contourne et rejoint le point le plus haut à 328 mètres. Là un sentier part vers la gauche et descend pour rejoindre ensuite à flanc A Vila de Bares. Ensuite par la route, on peut faire le tour Punta da Estaca de Bares, Semáforo, Porto de Bares.
Trace GPS Ortigueira – Porto de Bares
9h Logistique : À Porto de Espasante commerces et plusieurs hôtels. L’hôtel Las Palomas propose des chambres non rénovées autour de 25€/30€ et de belles chambres rénovées autour de 60/70€. Plage d’Esteiro : bars en saison. Porto do Barqueiro : hôtels. Semáforo : hôtel en saison. Porto de Bares : hôtel Porto Mar (chambres à 30€, un peu cher comparativement à d’autres adresses), bars.
4 Porto de Bares – Viveiro
29km Commentaires : Il existe des traces GPS via Vicedo et la côte. Compte tenu du temps brumeux, je suis passé au plus direct à l’intérieur des terres, en prenant notamment une petite route qui traverse des petits hameaux et la campagne le long du río Sor. Chemin jusqu’à Porto do Barqueiro, essentiellement petites routes ensuite. 785 mètres de dénivelés surtout après Ribeiras do Sor. 
De Porto de Bares, une piste forestière contourne la plage et rejoint juste en dessous le hameau de Campelo. La piste marquée sur la carte de Campelo à Vilela ne passe plus. De Vilela, par une petite route, on rejoint O Porto do Barqueiro. Un chemin monte vers la gare puis la route principale que l’on suit sur une centaine de mètres avant de prendre une petite route à droite vers San Fiz. Là au dernier virage qui ramène vers la DP-4401, un chemin part devant une belle maison blanche et rejoint A Torre de Lama où il faut se résoudre à prendre la DP-4401 (on doit pouvoir faire la jonction un peu plus loin que ma trace en allant jusqu’au hameau de Lama). Ensuite on peut éviter la route en passant par Fonte de Horta (à droite) pour retraverser la route passer devant la chapelle de Santiago puis rejoindre Muiños, Pastoriza et Barbeita. On reprend la DP-4401 que l’on quitte pour prendre à gauche une route qui passe devant l’église San Cristobo de Ribeiras do Sor en direction de Puente Colgante. On suit cette route jusqu’au premier pont à Por da Tronca d’où une raide piste forestière monte en lacet rejoindre une petite route qui mène à O Vilar. Une route peu fréquentée mène à Viveiro par Río Barba, O Tellado, Tras do Monte. Une piste forestière qui rejoint le hameau abandonné de Furcos permet de l’éviter un temps.
Trace GPS Porto de Bares – Viveiro
7h Logistique : Porto do Barqueiro : hôtels, commerces. Viveiro : tous services et hôtels. J’ai logé dans le centre Pensión Nuevo Mundo (20€ chambre avec salle de bain).
5 Viveiro – Foz
43km Commentaires : Comme hier, je n’ai pas suivi des traces qui font le tour vers la côte. Le temps était nuageux et la perspective de contourner l’usine d’aluminium de San Cibrao, puis la partie un peu route, urbanisée et industrielle jusqu’à Burela m’ont fait opter pour une option plus directe. Parcours essentiellement sur petites routes jusqu’à Xove, ensuite dominante petites routes avec des passages sur pistes jusqu’à Burela. Enfin de Burela à Foz, souvent en promenade sur la côte. Burela, à 28 kilomètres de Viveiro peut faire une étape sinon rien sur les 15 kilomètres jusqu’à Foz. 700 mètres de dénivelés.
De Viveiro, on rejoint rapidement le port de Celeiro. Une petite route amène à la belle plage de Area et Auga Doce puis une piste rejoint Reboredo. De là, par des petites routes, on passe à Pereiraboa, Campo Susao, Camba, A Aceveda, A Lagoela, Carballás et Xove. 
On traverse Xove par des rues parallèles au nord à LU-862 (devant l’église, le Polideportivo …), pour la traverser à l’est de Xove. Arrivé aux travaux de la déviation, on récupère une petite route rive droite du ruisseau (au bas des collines à l’est du vallon). On arrive à un garage sur la droite, prendre la piste qui monte à gauche dans la forêt. On croise une route pour prendre en face une route qui monte raide. À l’endroit où cette route fait un grand virage, poursuivre tout droit sur une piste forestière qui franchit un petit col. Suivre ensuite tout droit sur ce qui semble être la piste principale et qui descend. Arrivé à une route, prendre à droite, passer le hameau de O Seixo, poursuivre tout droit pour passer au sud de la réserve d’eau de Río Covo et rejoindre A Plaza et Castelo. On tourne à droite devant l’église San Xiao direction A Senra. Là, en face de la route qui va à droite à Sotonovo, prendre la route à gauche (il est aussi possible de passer directement par le hameau de A Piquiña sans passer par A Senra). Après un morceau de piste, on rejoint une route, traverser le pont à droite et rejoindre la route principale que l’on prend à gauche sur une dizaine de mètres avant de prendre à droite direction Vilar, Calvela et passer devant le terrain de football. On laisse la route à droite vers Vilar et Calvela pour continuer tout droit et prendre la suivante à droite (une piste qui monte) et la suivre jusqu’à Burela (en laissant toutes les pistes qui partent vers la gauche). 28km depuis Viveiro. 
On quitte Burela par une promenade qui suit un temps la voie ferrée côté mer. Suivre ce chemin jusqu’à Foz (quelques passages de routes, le long de la route principale à de cours moments et après la plage de Areoura le long de la voie ferrée).
940 mètres de dénivelés. Trace GPS Viveiro – Foz
10h Logistique : Celeiro : tous commerces. Auga Doce : hôtel, bars. Xove : tous commerces, hotel Mera. Bar à Sargadelos là où on rejoint la route. Burela et Foz : tous services. À Foz, j’ai dormi à l’hôtel Norte (Après cette longue étape, il a l’avantage d’être à l’entrée nord de Foz, à côté du supermarché Gadis. Excellente adresse. 28€ la demi-pension).
 
6 Foz – Ribadeo
32km Commentaires : Une fois contourné la ría de Foz, le parcours se fait le long de la mer. La zone à partir de la plage des cathédrales jusqu’à Ribadeo est superbe et sauvage. On peut faire les crochets pour suivre la ligne de côte, parfois couper le long des plages ou couper sur une petite route. La promenade est pratiquement aménagée sur toute la côte.
De l’hôtel Norte, j’ai tiré le plus direct possible sans passer par le centre de Foz. Quitter l’avenue tout de suite à droite en sortant de l’hôtel, puis à nouveau à droite, la 1ère rue à gauche (Rua da Bascula), au bout à droite, sur 30 mètres et la 1ère route à gauche. Cette route se transforme en piste que l’on suit jusqu’à un épi où on prend la piste à droite qui descend. On rejoint alors le rond point à la sortie de Foz. Prendre en face pour rejoindre la gare de Foz, traverser la voie pour prendre la route vers la gauche. Elle ramène sur une cinquantaine de mètres sur la route principal que l’on quitte en prenant à droite direction Mañente. On suit alors cette route qui devait être l’ancien tracé de la nationale avant de franchir sur un pont la route principale et suivre direction Vilaronte. On quitte cette route juste après être passé entre deux horreos. La route fait une courbe vers la droite, on continue tout droit. Prendre ensuite la deuxième route à gauche, continuer tout droit pour descendre rejoindre un hameau où on prend à gauche et on rejoint la nationale. Suivre l’ancien tracé pour traverser la ría de Foz sur l’ancien pont de Vilaronte. On traverse le parque empresarial de Barreiros jusqu’au bout où on prend un chemin à gauche pour traverser la nationale et prendre le chemin qui part ensuite à gauche. Suivre le chemin « La ruta da Lagoa dos Patos » jusqu’à Vilar. Là prendre à gauche puis tout de suite à droite. En bas de la descente, en face de Foz, prendre la piste qui monte à droite. En haut de la côte, la quitter pour prendre à gauche et rejoindre le stade de football de Barreiros. On le longe,traverse une route pour prendre en face jusqu’aux plages (11km depuis l’hôtel. Norte de Foz). 
Une promenade est pratiquement continue jusqu’à Ribadeo. En fonction des marées, possibilité aussi de marcher sur le bord de mer.
380 mètres de dénivelés. Trace GPS Foz – Ribadeo
7h Logistique : Barreiros (hameau de Cascabeiro, en face du stade de football) : une pension. Hôtel à San Bartolo où on rejoint les plages. Bars au niveau des plages de Balea, Fontela, Lóngara, Moledo, Catedrais, Rinlo. À Ribadeo, l’auberge des pèlerins est au pied du pont tout de suite en arrivant. Tous services et commerces à Ribadeo.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :