GR7 – Tarifa – Antequera

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS. Le GR7, aussi dénommé itinéraire européen E4 part de l’extrême sud, Tarifa pour traverser l’Andalousie en allant vers l’est puis la région de Valence et la Catalogne pour aboutir en Andorre. Il a pour vocation de se prolonger jusqu’à Athènes.


GR 7 – Tarifa à Antequera

Ce GR offre de beaux moments notamment de Castillo de Castellar à Montejaque, la campagne au printemps après Ronda, les villages blancs ou le défilé des Gaitanes. 
J’ai pris des options qui ont rendu les 3 premières étapes adaptées en distance et agréables mais au prix d’un chemin non ouvert le 3ème jour.
Le GR7 nécessite soit une bonne carthographie et un bon sens de l’orientation soit de disposer d’un GPS ou application smart phone ou tablette offrant cette possibilité. En effet, le balisage y est très aléatoire. 
L’hébergement bon marché est difficile à trouver dans certaines localités. Enfin, si l’on ne campe pas, l’étape Jimena de la Frontera – Ubrique est longue. 


Le parcours: Trace GPS GR7 Tarifa – Antequera. Le lien ouvre sur le site Openrunner où vous avez la possibilité de choisir comme fond de carte les cartes IGN espagnoles au 25000ème. Attention, la trace emprunte quelques chemins qui ont été privatisés. Voir plus bas les observations sur chaque étape.

Sites internet :

Le site Rutasyviajes : traces GPS à télécharger

Le site des espaces naturels d’Andalousie, Espacios Naturales de Andalucia : cartes topographiques et des itinéraires de randonnée. On trouve notamment le parc del Estrecho (en partant vers l’Est de Tarifa pour rejoindre Los Barrios), le parc naturel d’Alcornocales (entre Los Barrios et Ubrique), las Sierras Subbéticas (au sud de Cordoue).

Récit en français et étapes sur l’ensemble du parcours : GR7 – Tarifa-Andorre

Carthographie :

Je suis resté fidèle à Iphigenie. L’application (disponible sur l’Apple Store et Androïd : http://iphigénie.com/?lang=fr) donne accès aux cartes IGN espagnoles. Elle permet d’avoir en cache (visible sans connexion internet) les cartes au 50000ème au pire et sur certaines zones au 25000ème. Les traces GPS téléchargées et les documents provenant du site des espaces naturels en Andalousie  (voir ci-dessus) sont d’un grand secours. En effet, le balisage est quasi inexistant.

Mes étapes :

1 Tarifa – El Pelayo
18km Commentaires : Belle étape courte et la majeure partie sur un beau sentier côtier.
Le GR7 part vers l’ouest en longeant la plage des Lances. Je choisis de partir dans la direction opposée, vers l’est en prenant le chemin « La Colada de la Costa ». Pourquoi ? La première raison était d’éviter une trop longue étape jusqu’à Los Barrios. 40km pour commencer, c’est pas l’idéal. En passant par El Pelayo, je coupe l’étape en 2 et cela permet d’attaquer en douceur. Ensuite, j’y ai trouvé d’autres avantages. Le sentier côtier à l’est longe sur 13km une côte sauvage et découpée. Le GR7 longe lui une longue plage en partie urbanisée. Le GR7 fait en plus un aller retour sur plus de 3km pour rejoindre Los Barrios. Enfin, le trajet n’est pas plus long, au contraire, il permet de raccourcir la distance entre Tarifa et Los Barrios. J’ai donc suivi la Colada de la Costa jusqu’à Guadalmesí. Le chemin est bien indiqué, facile à suivre. À la sortie de Tarifa, il contourne par la gauche quelques propriétés privées et ensuite il longe la côte avec quelques montées et descentes. À Guadalmesí, la piste empruntée par les voitures monte vers le Cerro del Tambor. J’ai continué le long de la côte jusqu’à la petite plage de sable de Cala Parra. Là un chemin à flanc sur la rive gauche du vallon rejoint la piste qui mène au Cerro del Tambor. 500m après l’embranchement vers le Cortijo de la Hoya, un semblant de piste monte sur la gauche pour rejoindre la route Algeciras-Tarifa un peu au dessus de l’auberge de jeunesse d’El Pelayo. 
Trace GPS Tarifa-El Pelayo. 500m de dénivelés.
5h Logistique : Rien sur le chemin. À El Pelayo, auberge de jeunesse (pas de restauration en basse saison, pas de cuisine – 20€ avec petit déjeuner sans la carte des auberges de jeunesse – 18€ avec la carte). Plusieurs restaurants environ 800m plus bas, le long de la route avec un trafic dense et peu agréable. Dans le village d’El Pelayo, petite épicerie d’appoint.
2 El Pelayo – Los Barrios
21km Commentaires : Une étape facile, 21km, 350m de dénivelé, pas de bitume (à part le démarrage et l’entrée dans Los Barrios) avec de superbes vues. De l’auberge de jeunesse, il faut remonter sur 500m environ la route principale pour bifurquer à droite à l’aire récréative d’El Bujeo. Un panneau indique : Carril bici : Puerto de Bujeo – Hoyo de Don Pedro. La piste forestière est facile à suivre à flanc au dessus du détroit de Gibraltar avec de belles vues sur son rocher. Des raccourcis permettent de couper les virages de la piste. C’est notamment le cas dans la descente où un sentier bien marqué part du Mirador de Hoyo de Don Pedro. Au dos de la prison, un chemin marqué de Botafuegos à Jaramilla permet, sans bitume, de rejoindre l’entrée de Los Barrios via la réserve d’eau du Rio Prior. Trace GPS El Pelayo – Los Barrios
5h Logistique :Rien sur le trajet. À Los Barrios, Hotel Real : chambre individuelle à 25€. Il y a aussi un hôtel 4 étoiles…
3 Los Barrios – Castillo de Castellar
24km Commentaires : le GR7 fait des détours et suit sur une grande partie une route. Je décide de tenter le passage au plus direct. La distance de 24km correspond à cette option mais elle est « fermée ». La première partie à la sortie de Los Barrios ne pose pas de problème : du cimetière, elle est balisée par la mairie et emprunte la cuesta de Palmares. Elle permet de raccourcir le premier détour en récupérant le GR7 à l’usine de traitement des déchets ou raccourcir encore en prenant la route à droite en haut de la côte. La deuxième partie est problématique : des portails cadenassés se trouvent au col de Dos Hermanas d’un côté et à l’embranchement du barrage de Guadarranque de l’autre. Dommage car le passage par le vallon du Cortijo de Navahermosa ne pose pas de problème : la piste anciennement asphaltée est excellente. J’ai lu qu’il y avait eu des manifestations pour que ce chemin redevienne public. À l’avenir peut être.670 mètres de dénivelés. Trace GPS Los Barrios – Castillo de Castellar.
6h Logistique : Après Los Barrios, il faudra par ce chemin attendre le bas de Castillo de Castellar pour trouver quelque chose avec la Venta de Jarandilla. S’il fait chaud, une halte là avant d’attaquer la montée par la chaussée « romaine » sera appréciée. Au château, hôtel 3 étoiles (Tugasa Castellar) et maisons retapées à louer. Cela peut être intéressant si l’on est plusieurs. Sinon, il faut dormir avant à Castellar de la Frontera. J’ai opté pour la location d’une chambre à l’intérieur du château directement à un particulier (35€). Restaurants, boutiques et petite épicerie.
4 Castillo de Castellar – Jimena de la Frontera
21km Commentaires : Le parcours est facile malgré l’absence de balisage excepté sur les 5 derniers kilomètres. Au bout de la route goudronnée, un chemin agricole conduit jusqu’à l’ancienne gare de Castillo de Castellar. Après avoir traversé la voie ferrée, il suffit de suivre le chemin côté est de la voie. Le chemin la traverse à nouveau à l’endroit où Jimena de la Frontera apparaît clairement en face, au niveau du Rancho de Los Lobos. Dénivelé de 250m avec essentiellement la montée vers Jimena de la Frontera. Trace GPS Castillo de Castellar – Jimena de la Frontera
5h Logistique : Rien sur le chemin. À Jimena de la Frontera, plusieurs possibilités. Hostal El Anon. J’ai opté pour la posada Casa Grande (30€) presque à la sortie de Jimena en allant vers Ubrique. Cela sera toujours ça de gagné pour demain. Propriétaire très sympa et possibilité d’utiliser la cuisine et le salon de la maison. Le camping Los Alcornocales encore un peu plus loin propose des bungalows à louer.
5 Jimena de la frontera – Ubrique
37km Commentaires : Longue étape de 37km et 1080 mètres de dénivelés sur un ancien chemin de transhumance, de marchands et paysans. L’arrivée sur Ubrique est longue… Une fois effectuée la montée, à la fraîche, après Jimena de la Frontera, le parcours se déroule en crête avec des pentes douces. Belles vues sur l’Afrique, Gibraltar et Jimena pendant toute la montée. Ensuite, le parcours domine un paysage montagneux, sauvage typiquement méditerranéen. Beaucoup de parties sont ombragées. Le balisage est relativement fréquent. La première partie de la montée se fait par un sentier qui rejoint une large piste forestière que l’on suit un moment. Attention, par endroit le GR la laisse. C’est le cas une fois le gros de l’ascension faite à l’endroit marqué Puerto de las Corzas. La montée dans le vallon, la garganta de Diego Diez est belle : végétation luxuriante, ombre et agréable fraîcheur apportée par les ruisseaux. 20km après le démarrage à l’endroit marqué sur la carte Albergue de la Calderona et notée en arrivant « Albergue de ganado El Robledal », il y a une fontaine. Elle se trouve au dessus de la maison blanche qui est en contrebas de la piste. Pour ceux qui campent, cela me paraît être un endroit adapté. Quand on commence à voir Ubrique en contrebas, on a l’impression d’y être mais il reste encore un bout de chemin. Trace GPS Jimena de la Frontera – Ubrique
9h Logistique : 6 km avant Ubrique, au croisement, bar restaurant la Mesón rural del Mojón de la Víbora. La casa de huespedes Rosario (Calle Botica 3) dans la partie haute de la ville était complète. C’est apparemment l’option la moins chère sur Ubrique. Dans la rue derrière, calle Madera, la casa Emilia propose des appartements coquets avec cuisine (40€).
6 Ubrique – Montejaque
26km Commentaires : Dans la montée après Ubrique, à un embranchement, en suivant le panneau « Area recreativa », on évite Benaocaz. Dans l’autre sens, il est indiqué d’un côté GR7 Benaocaz et de l’autre GR7 Ubrique. La distance indiquée de 26km correspond à ce « raccourci ». On a quand même des vues sur Benaocaz. Jusqu’à Villaluenga del Rosario, le GR7 passe en parallèle de la route mais en l’évitant. Ensuite montée en deux temps vers le Llano del Líbar et se laisser porter par une large piste jusqu’à Montejaque. L’étape totalise 1050 mètres de dénivelés positifs avec un passage à 1030 mètres d’altitude. Trace GPS Ubrique – Montejaque
7h Logistique : À Villaluenga del Rosario : hôtel, pension, bars, restaurant, commerces, vente directe de fromage (spécialité locale). À Montejaque, le logement est plus problématique : peu d’options bon marché. L’hostal La Cabaña a cessé son activité.
7 Montejaque – Cuevas del Becerro
35km Commentaires : Le GR monte en zig zag en face de la colline de Montejaque en direction de l’ermita de Escarihuela. Peu d’indications mais il suffit de suivre le chemin. Après avoir traversé la voie ferrée et la rivière, on longe sur 300 mètres environ une route. Quand elle oblique sur la gauche, il faut continuer tout droit sur un chemin qui monte vers Ronda. À mi-pente, plusieurs options : le GR7 continue tout droit et évite le centre de Ronda. J’ai suivi les indications Ronda 3km. Ce chemin permet une approche agréable, au pied de la falaise de Ronda, puis montée vers la vieille ville par une ancienne porte dans la muraille. La sortie de Ronda n’est pas balisée. Après la gare, on traverse la voie ferrée, puis tout de suite après le supermarché Dia, à droite. 100 mètres plus loin, juste avant le rond point, en face d’un garage Renault, il faut prendre un chemin à gauche. Il traverse la voie ferrée puis sous la voie de contournement de Ronda. Juste après, à une patte d’oie, il faut prendre le chemin de gauche qui oblique légèrement vers l’ouest. Il rejoint la Fuente de Don Pedro. Une petite route conduit ensuite à Arriate. Une fois retraversé la voie ferrée, face à une nouvelle patte d’oie, prendre la route de droite.
À Arriate, une fois traversé le pont après l’église dans le centre du village, 3 séries d’escaliers permettent de monter jusqu’à la chapelle de la Unión. Le GR emprunte la route qui va vers l’est. Un panneau se trouve une centaine de mètres plus loin. À Parchite, le GR quitte le bitume pour suivre un chemin en face de l’autre côté de la voie ferrée. Le GR traverse ensuite l’A367 pour la suivre à une dizaine de mètres en parallèle sur un chemin. Il doit à un moment donné passer de l’autre côté. J’ai continué pour me retrouver au milieu du golf avorté de Ronda. On récupère enfin un chemin avec la cañada real de Granada. Puis il suffit de prendre le chemin à gauche en direction de Cuevas del Becerro que l’on aperçoit en contrebas.
1000 mètres de dénivelés dans la journée.Trace GPS Montejaque – Cuevas del Becerro
8h Logistique : En faisant le crochet par Ronda cela fait une longue étape qui pourra facilement être coupée en y dormant. Il y a un hostal à Arriate mais il était complet. Dommage, cela aurait fait une étape raisonnable. Le crochet par Cuevas del Becerro permet d’y trouver un logement au bar Alfredo (15€ la nuit). Chambre impeccable avec salle de bain partagée. On trouve tout (banques, bars, épiceries…) à Arriate comme à Cuevas del Becerro. Deux bars entre Ronda et Arriate.
8 Cuevas del Becerro – Ardales
20km Commentaires : Étape courte sur des chemins et petites routes avec 530 mètres de dénivelés. La campagne est belle et Ardales est un beau village blanc.
Le chemin est balisé à plusieurs embranchement. Après la première montée après Cuevas del Becerro (Puerto de la Mesa), prendre la piste de droite qui coupe directement en direction de Serrato. Après Serrato, pratiquement en fin de montée vers le puerto de las Cruces, le chemin arrive à un T avec la piste principale qui part à droite. Continuer tout droit directement dans la pente sur une espèce langue de terre coupe feu. Le chemin poursuit en descente jusqu’à Ardales. Trace GPS Ardales – Cuevas del Becerro
5h Logistique : Il doit bien y avoir un bar à Serrato. Je ne suis pas passé devant. Tous commerces et banques à Ardales. Hôtel El Cruce à la sortie de la ville (20€ la nuit) avec des chambres très propres avec salle de bain.
9 Ardales – Valle de Abdalajís
25km Commentaires : Étape de montagne avec 1000 mètres de dénivelés et en point d’orgue le défilé de los Gaitanes.
D’Ardales, le chemin part de l’hôtel El Cruce et emprunte la bretelle de sortie de la voie rapide. Une fois passée dessous celle-ci, le GR part à gauche sur une piste en partie goudronnée. Le balisage est bien fait, pas de risque de se tromper. À El Chorro, possibilité de faire un détour pour voir le défilé des Gaitanes soit quand on rejoint la route en allant vers la gauche (vue bien en face du défilé), soit côté El Chorro en montant sur un mirador avec une croix au dessus de l’église, après le camping. De là, vue un peu sur le côté du défilé mais on voit bien le départ du Caminito del Rey. C’est ce que j’ai fait (le détour n’est ni intégré dans la distance, ni dans le temps). Après El Chorro, il est possible en plusieurs endroits de couper les virages de la piste. Quand on arrive sur la partie haute avec quelques cultures et des fermes, j’ai suivi le balisage rouge et blanc qui continue à monter alors qu’une piste à flanc rejoint Valle de Abdalajís. Je ne comprend pas pourquoi. Erreur de laisser un moment son GPS et une nouvelle fois peu avant Valle de Abdalajís, un chemin part plus direct à gauche en direction du village. Trace GPS Ardales – Valle de Abdalajís
6h Logistique : À El Chorro, possibilité de se loger autour de 8€ (C’est le cas dans la dernière maison avant de rentrer dans la pinède après le village). Petit supermarché. Bars et restaurants. En haut, sur la partie qui n’est plus balisé rouge et blanc et coupe à flanc (voir ci-dessus), il y a une fontaine. À Valle de Abdalajís, plusieurs possibilités pour se loger : un hostal Vista a la Sierra (une des dernières maisons du village sur la route d’Antequera ; plus loin après le cimetière, sur une butte en hauteur, le Refugio de Alamut : très accueillants, grandes chambres avec salle de bain, petite piscine, 20€ la nuit.
10 Valle de Abdalajís – Antequera
21km Commentaires : Pratiquement aucun balisage, pas mal d’asphalte. J’ai pris une option plutôt agréable pour l’arrivée sur Antequera. Le départ de Valle de Abdalajís se fait sur plus d’un kilomètre par la route d’Antequera. Le GR la quitte par une piste sur la droite. Le poteau de signalisation est tombé. Il y a un panneau Huerta de Santa Maria. Je n’ai plus vu de balisage. La piste monte jusqu’à plus de 700 mètres et passe un col au dessus du Cortijo del Castillo. Elle poursuit à flanc vers l’est pour rejoindre une route asphaltée MA4402 qui descend rejoindre la route principale Valle de Abdalajís – Antequera. J’ai suivi cette route sur plus de 3 kilomètres. Sans balisage, au café de Ventorillo de Magdalena, on m’a conseillé de passer par le couvent de la Magdalena. La trace GPS que j’avais, repartait elle en épi vers l’ouest et rallongeait le chemin. Au couvent de Magdalena (reconverti en hôtel de luxe), un chemin très agréable, le camino de Arquillas amène à Antequera. Il est balisé vert et blanc SL-A 51. Il s’agit d’un chemin pour l’alimentation en eau ; il passe à flanc, en surplomb, au dessus du golf avec des vues à l’arrivée sur Antequera.
490 mètres de dénivelés. Trace GPS Valle de Abdalajís – Antequera
5h Logistique : Un bar à Ventorillo de Magdalena. Pour les pèlerins, auberge à la paroisse de Santiago à Antequera (donativo).
Publicités

4 réflexions sur « GR7 – Tarifa – Antequera »

  1. Merci pour ce compte-rendu détaillé et précis ainsi que pour les traces GPS qui ont bien facilité notre recherche d’itinéraire..
    Nous venons de marcher sur vos traces entre Tarifa et Ronda et avions l’intention de poursuivre vers le nord de l’Espagne si une chute ne nous avait pas contraint à abandonner avec énormément de regret, tellement cet itinéraire nous a séduit. Nous reviendrons…

    1. Merci pour le message. J’ai lu votre blog et vu avec plaisir les paysages et villages sur vos belles photos. Dommage que cela se soit arrêté brutalement. Je suis maintenant sur la traversée de l’Italie. Une belle marche pour commencer en Sicile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :