Toulouse – Barcelone

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS du chemin de Toulouse à Barcelone par les Pyrénées ariégeoises, avec comme fil conducteur, le chemin des Bonshommes.


Ce diaporama nécessite JavaScript.


Toulouse à Barcelone à pied

J’avais en projet depuis un moment de relier à pied, par des chemins, les deux grandes métropoles du nord et sud des Pyrénées.
La traversée des Pyrénées de Toulouse à Barcelone offre un bon ensemble de sites historiques et naturels.
Les bords du canal du Midi, les paysages de collines du Lauragais, le plateau de Sault, les lacs de montagne, les Pyrénées, la Sierra de Cadi, celle de Montserrat…l’environnement naturel est riche et varié. La sortie de Toulouse et l’arrivée à Barcelone sont agréables et naturels pour de grandes agglomérations.
Le patrimoine historique est riche aussi. Le chemin passe notamment par Mirepoix, Roquefixade, Montségur, Montserrat.
Sur sa partie centrale, il suit le chemin des Bonshommes emprunté par les derniers cathares fuyant la répression de l’église catholique. C’est aussi un axe de pèlerinage vers Montserrat. Nompar de Caumont, lors de son pèlerinage à Jérusalem en 1419, va de Toulouse à Barcelone via Avignonet, Castelnaudary, la vallée de l’ Ariège puis traverse les Pyrénées au col de Puymorens avant de rejoindre Montserrat via la Cerdagne et Berga. De même, le guide pour les pèlerins toulousains à Compostelle (Le chemin de Tolose a Sainct Jacques de Compostelle en Galice en 1650) décrit un retour à Toulouse via Montserrat.

Trace GPS :

Difficultés :

La traversée de la frontière au col de Portella Blanca d’Andorra ne présente pas de difficultés techniques. Il est même étonnamment facile pour un col à cette altitude. La principale difficulté viendra justement de l’altitude. Il existe une variante hivernale qui passe plus bas en Cerdagne.
Le passage, moins haut, entre Orlu et le refuge d’En Beys est plus escarpé.
La Sierra de Cadi se franchit par un passage à 2429 mètres avec probablement des difficultés à la fin du printemps.
L’itinéraire décrit sera donc à emprunter en période estivale. Même en cette saison, les conditions météorologiques peuvent être difficiles. Prendre connaissance des prévisions et éventuellement, il convient de renoncer aux passages en altitude.
Certaines parties en Espagne peuvent être difficiles par grosses chaleurs. Il y a des passages avec peu d’ombre.

Eau :

Pas de gros problème pour trouver de l’eau. En Espagne, il y a pas mal de localités. Dans les Pyrénées, un système de purification peut apporter du confort pour prendre de l’eau dans les torrents.

Logistique :

Sur la partie française, passé Mirepoix, il n’y a pas beaucoup d’endroits pour se ravitailler (voir le détail dans chaque étape). Heureusement, il y a des gîtes d’étape et il n’est pas nécessaire de prévoir la nourriture pour le soir, voire aussi pour le midi avec des paniers repas.
En Espagne, le parcours traverse plusieurs localités où il est possible de se ravitailler.

Sites internet :

Sur le chemin des Bonshommes, un site en catalan ou la liste des hébergements sur le site des sentiers pyrénéens.

J’ai téléchargé certaines traces en faisant des recherches sur wikiloc.

Carthographie :

J’utilise l’application Iphigénie (disponible sur l’Apple Store et Androïd : http://iphigénie.com/?lang=fr). Elle donne accès aux cartes IGN espagnoles et catalanes. Une fois consultées avec une connexion internet, ces cartes sont mises en cache (en mémoire dans le téléphone et donc visible sans connexion internet).

J’ai utilisé aussi l’application ViewRanger sur fond de cartes Open Street Map pour enregistrer mes traces suite à des bugs avec Iphigénie.

Les étapes :

J’ai redécoupé le parcours en 17 étapes pour rester plus raisonnable. Je l’ai fait en 14 étapes dont certaines longues.
Pour plus de confort, il est possible de le faire en 20 jours sans tente :
– rajouter une étape à Montségur
– faire le parcours Porta-Gosol en trois jours avec étapes à Lles de Cerdanya et au refuge Prat d’Aguilo
– de Gosol, de faire une étape à Rasos de Peguera, puis Casseres, Castellnou de Bages.

1 Toulouse – Ayguesvives
24km Commentaires : Pas de difficultés avec le chemin qui longe le canal du Midi. 150 mètres de dénivelés
6h Logistique : Plusieurs cafés et restaurants aux écluses (notamment à Castanet et Montgiscard). Chambres d’hôtes à Deyme, Montgiscard. Camping les Violettes à Deyme. Camping Les Peupliers à Ayguesvives.
2 Ayguesvives – Avignonet
20km Commentaires : Pas de difficultés avec le chemin qui longe le canal du Midi. 130 mètres de dénivelés
5h Logistique : Café-restaurant à l’écluse de Gardouch). Hôtel et tous commerces a Villefranche de Lauragais. Camping à Avignonet. 3km plus loin, hôtel à l’aire d’autoroute de Port Lauragais.
3 Avignonet – Gaja la Selve
31km Commentaires : On quitte le canal à l’écluse de l’océan, ensuite, alternance de chemins et petites routes (balisage parfois belleu et jaune et parfois rouge et jaune) via Baraigne et Cumiès. Beaux villages et paysages vallonnés typiques du Lauragais. 630 mètres de dénivelés
9h Logistique : Points d’eau à Baraigne (et toilettes) et Cumiès à côté du cimetière. Idem à Gala la Selve. Chambres d’hôtes à Gaja la Selve «Les Prés de l’Armourier» Tél. 07.85.53.21.69
4 Gaja la Selve – Mirepoix
19km Commentaires : Je pensais pouvoir passer par des chemins sur les coteaux au sud de Ribouisse, en fait ce sont des chemins privés. Du coup la trace GPS est modifiée (mais je n’ai pas testé le parcours proposé).  Il faut profiter de la halte à Mirepoix pour visiter la petite ville. 390 mètres de dénivelés
5h Logistique : Mirepoix : tous services. Gîte d’étape du Presbytère (29€ en chambre de 4).Camping.
5 Mirepoix – Roquefixade
30km Commentaires : De Mirepoix, il est possible de poursuivre via le GR7 qui rejoint Montségur via Chalabre. J’ai fait le choix de passer par Roquefixade et de suivre le chemin des Bonshommes à partir de là. De Mirepoix, j’ai rejoint Besset en évitant la route principale. À la sortie de Besset sur la route de Senesse de Senabugue, un chemin à droite rejoint les crêtes et évite la plus grande partie de la route pour rejoindre ce village. J’ai ensuite suivi le sentier balisé sur les cartes IGN (chemin parfois différent de celui indiqué sur la carte) via Dun, Carla de Roquefort, Roquefort des Cascades et le château de Roquefixade. Plus de relief que les journées précédentes et belle fin d’étape avec le passage par le château de Roquefixade (belle vue sur les Pyrénées). Dénivelé : 1160 mètres.
10h Logistique :Camping l’Amaranthe à Lieurac. Gîte d’étape à Roquefixade.Gîte Les Diligences.
6 Roquefixade – Comus
31km Commentaires : Sentier balisé GR, commun au sentier cathare et à celui des Bonshommes. En général, bon balisage. Montée au château de Montségur et fin de l’étape par les gorges de la Frau. Dénivelé : 1810 mètres.
11h Logistique : À Montferrier, gîte d’étape Le Paquetayre, chambres d’hôtes Les Ninouninettes, camping La Fount de Sicre, épicerie Chez Odile (pain, fruits, légumes, petit café). À Montségur : voir le site de Montségur pour les hébergements. Gîte d’étape Lou Sicret, chambres d’hôtes L’Oustal et Le Pèlerin, hôtel Couquet, camping, boulangerie, charcuterie. À Comus : gîte d’étape, camping et gîte Le Silence du Midi, chambres d’hôtes L’Oustal dé l’Annetta.
7 Comus – Orlu
23km Commentaires : J’ai suivi le sentier des Bonshommes mais sans faire les crochets via Prades et Sorgeat. Beaux paysages de montagne du pays de Sault. Dénivelé : 860 mètres
8h Logistique : Au col du Chioula, refuge. Orlu : camping, gîte d’étape Le relais montagnard (Tél.07 84 29 50 61. Petite épicerie de secours)
8 Orlu – Refuge d’En Beys
16km Commentaires : J’ai laissé le sentier des Bonshommes pour rejoindre plus directement Porté-Puymorens par le lac de Naguille. Gros dénivelé à partir d’Orlu. Beaux paysages de montagne avec lacs et sommets. Dénivelé : 1780 mètres
6h LogistiqueCabane au-dessus du lac de Naguille (matelas, couchage pour 8, cheminée). Refuge d’En Beys.
9 Refuge d’En Beys – Porta
21km Commentaires : Comme l’étape précédente, beaux paysages de montagne. Dénivelé : 760 mètres
7h LogistiquePorté-Puymorens : camping avec snack, pizzeria et épicerie de secours. Gîte d’étape La Ferme d’en Gracie. Distributeur automatique de pain. Porta : auberge du Campcardos (bar, restaurant). Gîte d’étape L’Équilibre
10 Porta – Martinet
31km Commentaires : Montée facile et progressive à la Portella Blanca. Beaux paysages de montagne. Au niveau d’El Vilar, j’ai laissé le chemin des Bonshommes qui va vers Bellver de Cerdagne puis fait un crochet par Baga pour traverser la Sierra de Cadi plus directement. Essentiellement par des chemins et sentiers, je suis descendu à Martinet par Lles de Cerdagne et Travesseres. Dénivelé : 1210 mètres
9h LogistiquePossibilité de camper à Cal Jan de la Llosa (boissons). Lles de Cerdanya : hôtel Mirador, bar, restaurant. Martinet : tous commerces, banques, pharmacie, hôtel Casa Moma 1948
11 Martinet – Gosol
22km Commentaires : Belle traversée du parc naturel de Cadi-Moixero. De Martinet, montée par un sentier vers Montella. Ensuite, suivre le balisage (léger) vers Prat d’Aguilo. Passé le refuge, un bon sentier continue via le Pas de Gosolans vers un haut plateau avant de redescendre sur Gosol. Dénivelé : 1710 mètres
8h LogistiqueUne étape au refuge de Prat d’Aguilo permettra de couper le fort dénivelé depuis Martinet jusqu’au Pas de Gosolans. Gosol : boulangerie, épicerie, camping, hostel La Cuineta de Cal Triuet (très bien). Hostal Cal Francisco. Hostal El Moli de Gosol.
12 Gosol – Berga
31km Commentaires : Dernière journée sur le chemin des Bonshommes avec une variante : après Feners, je suis monté au col de Portet puis j’ai rejoint le chemin des Bonshommes vers le col de Peguera. Il y a plus de dénivelés mais c’est plus direct. Chemin bien indiqué et balisé. Belles vues sur la Pedraforca et passage au pied des parois calcaires du Cap de la Gallina. L’ensemble de la journée se fait sur des chemins bien balisés, souvent avec de l’ombre. L’étape est longue. On pourra la couper en passant par Rasos de Peguera et son refuge (ouvert en été du jeudi au lundi soir, voir le site ci-dessous). Pour cela, au col de Ferrus prendre le sentier PR-C 73 (bien indiqué en direction de Rasos de Peguera) puis le PR-C 73-2 jusqu’au refuge. Le lendemain, on rejoint le chemin des Bonshommes au niveau de Corbera avec le sentier PR-C 73 ou au niveau d’Espinalbet avec le chemin PR-C 73-2. Il y aussi le camping à l’ouest d’Espinalbet avant d’attaquer la raide montée vers le sanctuaire de Queralt. Dénivelé : 1460 mètres
11h LogistiqueRefuge de Rasos de Peguera. Camping Fontfreda à Espinalbet. Berga : tous services. Auberge de jeunesse.
13 Berga – Viver
26km Commentaires : J’ai suivi la trace du chemin de Berga à Santpedor (course à pied et VTT). Elle suit en partie le GR 179, Ruta dels Maquis. Le sentier est bien balisé en rouge et jaune. Il suit essentiellement des chemins agricoles. Après Berga, c’en est fini des Pyrénées. Le relief est plus plat. La végétation est méditerranéenne. Il y a moins d’ombre. Étape à déconseiller par forte chaleur. Dénivelé : 600 mètres
9h LogistiqueCasserres : tous commerces. Hôtel Emphasis. Serrateix (il vaut mieux suivre le GR179 pour s’en rapprocher) : hôtel Cal Fuster. Camping l’Hostalet. Robinet à Viver à côté du barbecue de la salle des fêtes.
14 Viver – Manresa
36km Commentaires : Toujours en suivant un bon balisage rouge et jaune et pratiquement toujours sur des chemins. D’abord en crête jusqu’à San Cugat de Racó (belle église, point d’eau), ensuite dans un paysage de collines, en passant par Castellnou de Bages (belle église, point d’eau) puis dans un vallon jusqu’à Santpedor. La fin est plus plate mais des parties agréables le long du canal avec la Sierra de Montserrat en face. Dénivelé : 580 mètres
11h Logistique Castellnou de Bages : hôtel Cal Segudet. Santpedor : tous commerces. Hôtel Ramon Park. Manresa : tous commerces. Accueil pèlerins. Auberge de jeunesse del Carme. Camping Freixa (entre San Fruitos de Bages et Manresa, évite de rentrer dans Manresa, on récupère le chemin à la sortie de la ville).
15 Manresa – Montserrat
26km Commentaires : On quitte Manresa par un sentier longeant la rivière. Pour rejoindre Montserrat, il y a un chemin balisé (GR rouge et blanc, bleu et blanc, chemin de Compostelle, le Cami Catala avec flèche jaune). J’ai préféré un itinéraire plus sauvage, guère plus long mais avec plus de dénivelés. Je n’ai pratiquement pas eu de bitume. Belles vues sur la Sierra de Montserrat. La montée vers le monastère Santa Cecilia, avec le soleil et la chaleur est rude. La suite jusqu’à Montserrat, par le sentier au-dessus de la route est plus ombragée. Dénivelé : 1560 mètres
9h Logistique :Castelgalli : accueil pèlerins Masia del Pla. Montserrat : Accueil pèlerins. Hôtel Abat Cisneros. Épicerie.
16 Montserrat – Les Fonts
32km Commentaires : Malgré la proximité de Barcelone, le trajet reste principalement sur des chemins. De Montserrat à Barcelone, il y a deux principales options : un chemin de Saint-Jacques par le Llobregat et un autre par Sant Cugat del Vallès. Le premier est le plus direct et le plus plat mais la vallée du Llobregat est urbanisée et avec de nombreuses voies rapides. J’ai préféré l’option plus nature via Sant Cugat. Pour descendre de Montserrat jusqu’à Olesa de Montserrat, il y a aussi plusieurs possibilités. La première descend directement dans la vallée du Llobregat mais avec une fin en bord de route. Le chemin de Saint-Jacques jusqu’à Collbató est balisé via l’Ermitage de Sant Miquel. J’ai préféré le passage plus direct et avec moins de dénivelés via la Santa Cova. Je suis ensuite resté sur le balisage : par la Serra de Rubió pour Esparreguera, la traversée d’Olesa de Montserrat, le vallon sous Ullastrell (sûrement difficilement praticable par temps de pluie à cause du niveau d’eau). Dénivelé : 1200 mètres
9h Logistique : Collbató : hôtel Can Missè. Cafés. Olesa de Montserrat : tous commerces mais pas d’hébergement. Ullastrell : accueil pèlerins (clés à la mairie. Tél. 937-887-262). Les Fonts : Hôtel del Carmen. À Olesa de Montserrat ou Les Fonts, il est aussi possible de prendre un train de banlieue pour trouver de l’hébergement dans les localités à côté.
17 Les Fonts – Barcelone
25km Commentaires : Comme la veille, en suivant le balisage, beaucoup de chemins, un environnement naturel et au final une arrivée sur Barcelone, par les hauteurs du parc de Collserola, à proximité du Tibidabo. Dénivelé : 640 mètres
7h LogistiqueSant Cugat del Vallès : deux hôtels avant d’arriver, BlueBay City et Holiday Inn Express.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :