Arménie

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS de la traversée à pied de l’Arménie de la frontière iranienne au sud à la frontière géorgienne au nord : 620 kilomètres de marche pour l’essentiel dans les montagnes.


Le parcours en Arménie

De la frontière iranienne au sud à celle avec la Géorgie au nord, mes 620 kilomètres de traversée à pied de l’Arménie ont été assez faciles à construire. Le Transcaucasian Trail est en partie balisé (ou tracé) sur deux tronçons dans le Vayots Dor au sud et dans les monts Gegham. Il existe aussi des itinéraires dans le Syunik vers le mont Khustup, Kapan et Tatev ainsi que dans le parc national de Dilijan. J’ai ensuite relié les différentes parties pour un itinéraire qui s’annonce prometteur :
– un parcours naturel riche avec d’entrée le mont Khustup puis les zones montagneuses du Zanguezour et Vardenis avant une traversée en autonomie de la chaîne de Gegham avec ses lacs et ses anciens volcans (dont l’Ajdarak à 3597m d’altitude). Je passerai ensuite par le lac de Sevan, la mer des Arméniens avant de traverser le parc de Dilijan, la Suisse de l’Arménie…Après le canyon de Debed, je rejoindrai la Géorgie par une région de hauts plateaux (autour de 1500 mètres d’altitude) caractéristiques de l’Arménie du Nord
– une culture et une histoire tout aussi riche avec certains des monastères et églises les plus réputés du pays : Tatev, Novarank, Sevanavank, Haghpat et Sanahin.

Informations pratiques :

Approvisionnement :
Eau :

Nourriture :

Dangers :

Hébergement :

Communication :

Paiements – carte bancaire :

Réseaux :

Marquage des sentiers :

Climat :

Sites internet :

Incontournable, le site du Transcaucasian Trail fournit à peu près toutes les informations nécessaires (trace GPS, approvisionnement, hébergement…) sur les parties déjà repérées en Arménie : Vayots Dzor dans le sud, la traversée des montagnes Gegham et le parc national de Dilijan.

Plus au sud, on trouve sur le site d’Ark Armenia des informations sur les chemins dans la région de Syunik (Kapan, Tatev) et notamment sur la partie entre le mont Khustup, Kapan et Tatev.

Hike Armenia donne des informations sur des chemins de randonnée dans tout le pays (plutôt sur la journée). Il est possible de télécharger une application avec les tracés de ces chemins.
Le site Armenian Geographic propose également des itinéraires et des informations générales.

Val Ismaili a réalisé cette traversée à pied de l’Arménie à peu près sur le même itinéraire que le mien. Il donne des informations pratiques sur son site. En 2019, James Stearn a fait également à peu près la même marche. Voir son site avec notamment des photos superbes.

Pour l’histoire, la culture… voir le site Armeniapedia.org.

Trace GPS – Carthographie :

Sur le site du Transcaucasian Trail, j’ai téléchargé plusieurs longs tronçons qui ont constitué la colonne vertébrale de mon projet de tracé.

J’utilise aussi les sites de partage de trace comme Wikiloc. Sur Waymarked Trails figurent les principaux sentiers officiels.
Pour la réalisation de la trace, le site Wandermap permet de tracer en suivant les routes et sentiers existants. Enfin, avec l’incontournable MyGPSfiles , je travaille sur les parties en vue aérienne, j’assemble les traces, les corrige. Cela me permet d’avoir in fine une « belle » trace GPS de l’ensemble du parcours.

Sur le terrain, j’utilise l’application Iphigénie. Elle permet notamment d’avoir les cartes OpenTopoMap en cache (accessibles sans connexion). Ce sont de bonnes cartes avec les sentiers, refuges et cabanes représentés. Elle permet également d’envoyer des balises pour indiquer sa position (s’il y a du réseau) ; cela peut être sécurisant dans certaines occasions.
En complément, l’application Viewranger offre à peu près les mêmes services, avec de meilleures vues satellites mais pas OpenTopoMap.
L’application Mapy.cz est aussi très bien. En plus, elle est gratuite. Les sentiers balisés sont représentés. Il est facile de télécharger pour tout un pays les cartes pour y avoir accès hors réseau.

Il existe aussi les vieilles cartes russes au 50000ème ou 100000ème mais je préfère utiliser les cartes sur les applications et sites ci-dessus.

Trace GPS :

La trace ci-dessous est mon projet de parcours intégrant certaines traces existantes (Transcaucasian Trail…) et les reliant à partir des chemins figurant sur les cartes OpenTopoMap et de vues aériennes. Elle est donc susceptible de ne pas être correcte. Je l’actualiserai à mon retour.
Lien pour télécharger le projet de tracé en format GPX :

Les étapes :

1 Départ – Arrivée
Xkm Commentaires : Texte
D+ : Logistique : Texte

Conseils pratiques, étapes, traces GPS, récit.

%d blogueurs aiment cette page :