Géorgie

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS en Géorgie avec trois parties : le Sud de la Géorgie dans la région de Samtskhé-Djavakhétie, l’Est du Grand Caucase de la Kakhétie à Stepantsminda (Kazbegui au pied du mont Kasbek), l’Ouest du Grand Caucase puis la traversée du pays Nord-Sud jusqu’à la frontière turque. 840km à pied pour découvrir différentes facettes de ce beau pays.

Toutes les photos :

En cliquant sur l’image ci-dessous

Le parcours en Géorgie

Mon itinéraire en Géorgie n’est pas linéaire. Pour le préparer, j’ai dû intégrer les données suivantes :
– si je marchais d’un seul trait de l’Arménie à Istanbul, je n’allais pas dans le Grand Caucase ; cela aurait été dommage
– pour relier le sud de la Géorgie au Grand Caucase, il faut passer par la plaine avec des très fortes chaleurs en été. En dehors de cette saison, la plupart des itinéraires dans le Grand Caucase sont bloqués par la neige
– pour faire une traversée du Grand Caucase en Géorgie, il y a un obstacle infranchissable au centre : l’Ossétie du Sud a fait sécession et n’est reconnue que par la Russie et une poignée de pays ; elle est inaccessible.
J’ai donc un parcours en Géorgie en trois parties :
– la Géorgie du Sud, dans la continuité de la traversée de l’Arménie à pied jusqu’à la frontière turque. C’est une région assez isolée du pays avec une population multi-éthnique avec des Azéris, des Arméniens et des Géorgiens. Sur mon itinéraire, outre ces paysages de hauts plateaux, prairies fleuries, lacs, anciens volcans, j’ai visité la vieille cité troglodyte de Vardzia, le monastère de Sapara avant de terminer cette partie à Akhaltsikhé.
– le Grand Caucase de l’Est. D’Akhaltsikhé, j’ai rejoint en transport en commun les montagnes de l’Est via Tbilissi après avoir visité la ville, Mtskheta (ancienne capitale et berceau du christianisme en Géorgie) et la cathédrale d’Alaverdi au pied des montagnes. Le Caucase de l’Est est magnifique avec ses paysages, son histoire et ses traditions avec les villages et montagnes de Touchétie, Khevsourétie aux confins du Daghestan et de la Tchétchénie, le mont Kazbek… Je pense que j’aurai regretté de ne pas aller dans cette région
– la Géorgie de l’Ouest. Du pied du mont Kazbek, j’ai à nouveau eu un transfert via Tbilissi pour rejoindre l’Ouest du pays. La Svanétie, toujours dans le Grand Caucase mais de l’autre côté de l’Ossétie du Sud est la région la plus fréquentée par les randonneurs avec à nouveau des paysages grandioses (notamment le mont Ushba, le Cervin du Caucase) et des villages typiques (comme Ushguli). J’ai poursuivi ensuite ma marche par une zone en moyenne, basse altitude avec quelques sites intéressants comme Nikortsminda ou le piton de Katskhi. J’ai regagné de la hauteur avec le Petit Caucase dans le Parc National de Borjomi pour finalement rejoindre Akhaltsikhé et rejoindre la frontière turque.

Informations pratiques :

 

Approvisionnement :
Eau : rarement, j’ai eu des soucis pour trouver de l’eau. C’était seulement le cas pour les parcours en crête (ex après le col de Borbalo, Satsalike ou dans le parc national de Borjomi). Voir le tableau ci-dessous pour le détail à chaque étape.

Nourriture : Voir le tableau ci-dessous pour le détail à chaque étape. Dans le sud de la Géorgie, il y a régulièrement des points de ravitaillement. Dans l’est du Caucase, il y a une épicerie d’appoint à Omalo. Il faudra porter tout ce qui est spécifique depuis la plaine. Dans l’ouest de la Géorgie, on arrive à se ravitailler à Mestia (sans avoir énormément de choix). J’ai fait ensuite le crochet à Tchiatoura car entre Mestia et Akhaltsiskhé, il n’y a que quelques épiceries.

Hébergement : il faut la tente sur certaines portions. Dans les guesthouses en Touchétie, le tarif classique pour la demi-pension est à 100 laris (33€) ou 50 laris la nuitée seule (17€). En Svanétie, la demi-pension tourne autour de 60-70 laris et la nuitée seule à 40 laris. J’ai fait toute la partie dans l’ouest de la Géorgie sans dormir sous la tente avec certaines longues étapes, des nuits en refuges non gardés (dans le parc national de Borjomi) ou en cabane.

Dangers :
Chiens : dans le sud de la Géorgie, il y a beaucoup de troupeaux de moutons et les chiens sont beaucoup plus agressifs que dans l’est du Caucase où c’est surtout de l’élevage bovin. En Svanétie, il y a très peu de troupeaux et donc peu de chiens agressifs.
Première mesure de protection, j’étais vacciné contre la rage.
Ensuite :
1 Meilleure solution, être d’abord repéré par le berger qui t’accompagne pour traverser la zone occupée par le troupeau
2 J’avais toujours des cailloux avec moi. Le seul fait de les menacer avec les tient à distance. Même simuler d’avoir un caillou à la main est efficace.

Ours : je n’ai pas vu de trace d’ours mais j’ai rencontré des Américains qui en avaient vu un en Touchétie.

Communication : si vous avez appris le géorgien, bravo. Avec le russe, on peut s’en sortir presque partout. Les jeunes le parlent moins au profit parfois de l’anglais.

Paiements – carte bancaire : hormis dans les commerces des villes, il faut payer en liquide (guesthouses…).

Réseaux : j’ai pris une carte SIM chez Magti qui est réputé pour avoir la meilleure couverture. J’ai ensuite acheté un forfait avec internet illimité pendant un mois pour environ 10€. Je n’ai pas eu de problème de couverture réseau dans le sud. Dans l’est, j’ai pratiquement eu au moins une fois par jour du réseau (ex au col de Borbalo). Par contre les villages en bout de vallée dans la Touchétie n’étaient pas couverts. Dans l’ouest de la Géorgie, la couverture était bonne avec fréquemment du réseau.

Marquage des sentiers : dans les montagnes du Caucase, beaucoup de sentiers sont balisés mais le balisage est insuffisant pour se laisser guider. Hormis certains sentiers très fréquentés ou évidents (crêtes, fond de vallée), une trace GPS est nécessaire.

Espaces naturels protégés : le parc national de Borjomi est celui qui a la réglementation la plus contraignante. Il faut s’enregistrer et payer pour dormir dans les refuges non gardés (en mauvais état pour ceux que j’ai vus). Venant du nord, je n’ai pas pu m’enregistrer à Marelisi mais le garde m’a laissé passer et je n’ai pas payé pour dormir dans les refuges.

Climat : j’ai marché entre le 18 juin et le 24 juillet. Je n’ai pas eu de problème dans le sud. Dans l’est de la Géorgie, il restait quelques névés délicats à passer. J’ai ensuite évité les lacs Tobavarchkhili qui étaient encore très enneigés début juillet (l’hiver 2022 a été rude et le printemps froid).
Le temps dans l’ouest était très instable et particulièrement humide entre le Caucase et l’Anti Caucase.

Transports :
D’Akhaltsiskhé à Tbilissi : départ au rond-point au centre Akhaltsiskhé – arrivée à Tbilissi Didubé (station de métro à proximité) – départs fréquents
De Tbilissi à Alvani : Minibus vers 9 heures du matin – départ d’Ortachala
De Stephantsminda à Tbilissi : du centre de Stephantsminda – arrivée à Tbilissi Didubé (station de métro à proximité) – départs fréquents
De Tbilissi à Zugdidi : train de la gare centrale à 8h25 (15 laris) – arrivée à 14h11. Voir les horaires pour le train de nuit et autres destinations.
De Zugdidi à Tobari : les minibus attendent les voyageurs à la gare de Zugdidi.

Matériel : voir la page d’introduction Caucase-Turquie pour la liste de mon équipement.

Sites internet :

Préparer une randonnée en Géorgie est assez facile étant donné la richesse de l’information que l’on trouve sur internet et notamment sur le premier site ci-dessous.

Formidable site que Caucasus Trekking. Jozef, un slovaque, a collecté sur son site à peu près toutes les informations nécessaires pour préparer une marche en Géorgie (principalement dans le Grand Caucase) : informations pratiques, histoire et culture du pays et de nombreux itinéraires de longues randonnées avec traces GPS. Avec ce site, la préparation de mon itinéraire en Géorgie a été simplifiée. L’accès par la carte permet de visualiser rapidement l’ensemble de ces parcours.
Il est aussi très intéressant de faire partie du groupe Facebook Trekking in Caucasus. C’est une page d’échanges, de forum, de partages d’expérience et de photos.

Le site du Transcaucasian Trail est plus succinct pour la partie en Géorgie que pour celle en Arménie. Pour le moment seule la partie en Svanétie de Chuberi à Ushguli est couverte.

Deux autres sites sont intéressants avec des itinéraires de randonnée (et aussi de visites) : GeorgianTour avec les traces GPS sur le site Wikiloc et Georgian Travel Guide.

Sur les parcs nationaux (notamment celui de Borjomi) et espaces naturels protégés, le site de l’agence nationale de protection et celui National Parks of Georgia sont intéressants.

Traverser le Grand Caucase à pied est un défi difficile (impossible?) à réussir actuellement. La lecture du livre de Nathalie Courtet « A pied dans le Caucase » en donnera une idée. Il y a aussi des informations sur le site de Nathalie Courtet ainsi que celui de Sophie de Courtivron avec qui elle a marché.

Pour se familiariser avec l’alphabet géorgien vous pouvez suivre les 11 leçons sur le site Georgian-alphabet.com. Pour la langue, il y a quelques vidéos sur Youtube comme celles du Peace Corps.

Trace GPS – Carthographie :

Avec les sites ci-dessus et notamment Caucasus Trekking, j’ai pu rassembler les traces pour une bonne partie de mon itinéraire en Géorgie.

J’utilise aussi les sites de partage de trace comme Wikiloc. Sur Waymarked Trails figurent les principaux sentiers officiels…
Ensuite pour la réalisation de la trace, le site brouter.de permet de tracer en suivant les routes et sentiers existants. Enfin, avec l’incontournable MyGPSfiles , je travaille sur les parties en vue aérienne, j’assemble les traces, les corrige. Cela me permet d’avoir in fine une « belle » trace GPS de l’ensemble du parcours.

Sur le terrain, j’utilise l’application Iphigénie. Elle permet notamment d’avoir les cartes OpenTopoMap en cache (accessibles sans connexion). Ce sont de bonnes cartes avec les sentiers, refuges et cabanes représentés. Elle permet également d’envoyer des balises pour indiquer sa position (s’il y a du réseau) ; cela peut être sécurisant dans certaines occasions.
L’application Mapy.cz est aussi très bien. En plus, elle est gratuite. Les sentiers balisés sont représentés. Il est facile de télécharger pour tout un pays les cartes pour y avoir accès hors réseau.

Pour les amateurs, il y a aussi les anciennes cartes topographiques russes au 1:100000.

Trace GPS :

La trace ci-dessous a été reconstituée à mon retour. Il convient dans tous les cas de privilégier la réalité sur le terrain. Pour la Géorgie du Sud, voir la page Arménie.
Lien pour télécharger le projet de tracé en format GPX :
Géorgie de l’Est d’Artana près d’Alaverdi au refuge au pied du mont Kazbek via Omalo et le col de Borbalo.
Géorgie de l’Ouest de Chuberi à la frontière turque (Türkgözü) via la Svanétie, Nikortsminda, le piton de Katskhi et le parc national de Borjomi.

Les étapes :

Géorgie du Sud

Géorgie du Sud Km Cumul km D+ Info
Frontière Guguti გუგუთი 0 0   Banque
Amamlo ამამლო 14 13 370 Épicerie
Kvemo Orozmani ქვემო ოროზმანი 4 18 120 Épicerie – café
Dmanisi დმანისი 3 21 40 Tous services – carte SIM Magti dans certains commerces – Hotel Nabadi Tél +995 577 538 785
21 Sarchapet – Dmanisi Journée de transition avec pas mal de route pour le passage par le poste frontière. Raccourci par un chemin et des prés entre Norashen et Gogavan. Après Guguti, j’ai rejoint Amamlo d’abord par le chemin qui longe la zone frontalière interdite puis à travers prés. Ensuite, à nouveau sur la route. De l’eau régulièrement. 29km 570m D+
Iakublo იაყუბლო 3 24 130 Épicerie
Kamarlo კამარლო 3 27 70 Épicerie
Poka ფოკა 34 62 1 350 restaurant, épicerie, ATM
22 Dmanisi – Poka Par la route jusqu’à Kamarlo, ensuite sentier qui monte puis descend très progressivement dans des espaces immenses. De l’eau régulièrement à la montée. Plus rare à la descente (à côté des bergeries). 41km 1550m D+
Abuli აბული 18 80 340 Petite épicerie
Kartikami კარტიკამი 6 86 30  
Akhalkalaki ახალქალაქი 6 92 60 Tous services – Hôtels
23 Poka – Akhalkalaki Par des pistes. Superbes vues sur le Didi Abuli. Peu d’eau mais je ne me suis pas approché des bergeries à cause des chiens. 30km 420m D+
Kirovakani კიროვაკანი 8 100 90 Épicerie
Kumurdo კუმურდო 5 105 30 Épicerie
Vardzia ვარძია 9 114 150 Guesthouses, hôtels, restaurants
24 Akhalkalaki – Vardzia Par la route jusqu’à Kumurdo sauf bord du lac de Paskia et après Kirovakani. Sentier à partir de Kumurdo jusqu’au fond de la vallée avec des belles vues. Plusieurs ruisseaux dans la descente. 22km 290m D+
Église Saint Georges ზემო თმოგვი
4 118 620
Vallée avec bergeries 15 133 530
Chobareti ჭობარეთი 19 152 630  
25 Vardzia – Chobareti De Vardzia par une croupe sur de vagues sentiers jusqu’à la belle église Saint Georges. Ensuite sur des pistes avant de poursuivre à flanc dans les prairies. Après la vallée avec des bergeries, chemins et sentiers jusqu’à Chobareti. De l’eau régulièrement. 38km 1790m D+
Muskhi მუსხი 5 157 30 Épiceries
Andriatsminda ანდრიაწმინდა 5 162 290  
Sapara საფარის მონასტერი 4 166 180  
Akhaltsikhé ახალციხე 9 175 200 Tous services – Hôtels Olds Rabati,New Star, Lomsia, Tourist, Maestro
26 Chobareti – Akhaltsiskhé Surtout sur la route sauf entre Andriatsminda et le beau monastère de Sapara. Il est possible de couper quelques virages dans la montée vers Andriatsminda et la descente vers Akhaltsiskhé. De l’eau dans les villages. 23km 660m D+
Géorgie du Sud 175 175 5 310

Est du Grand Caucase

Géorgie de l’Est Km Cumul km D+ Info

Artana ართანა
  0   Hôtel Kobes https://www.facebook.com/kobesmarani/ Tél.+995577309288 – http://www.chateauartwine.ge/ Tél.+995591181412 –
Bergerie 12 12 1950 Sous la crête quand on change de cap. Eau?
Bergerie 8 20 550 Avant la montée vers le Mont Zetavi. Bonne source
27 Artana – Bergeries à 2210m d’altitude D’Artana, par une piste qui suit la rivière (sentier par deux fois pour éviter de la traverser et rester rive droite). Ensuite bon sentier régulier sur une croupe jusqu’à la crête où on change de cap pour aller vers l’est. Descente ensuite dans un vallon avec quelques raides montées pour passer éboulements et vallées adjacentes. Pas d’eau à la montée. Il y a une bergerie juste en dessous de là où on change de cap donc probablement de l’eau. Quand on redescend dans le vallon, de l’eau régulièrement (bonne source à la bergerie) . 20km 2530m D+
Col au niveau d’Abano 11 31 1 260  
Bergeries 9 40 490 Avant la descente vers la rivière Gometsris Alazani. Bonne source
28 Bergeries à 2210m d’altitude – Bergeries avant la rivière Gometsris Alazani Toujours un bon sentier même s’il est moins visible que hier. Quelques névés dont un délicat pour entamer la descente au niveau du col d’Abano. J’ai préféré traverser le plus tôt possible la rivière et passer rive droite. Là où la trace la traverse, il y a du courant. Bon sentier ensuite. Pas d’eau après avoir attaqué la montée et sur les crêtes (hormis fonte des névés). Ruisseau un peu avant le col au niveau du col d’Abano. Ensuite eau régulièrement. Très belles vues sur les sommets à la frontière russe. 20km 1750m D+
Crète au dessus de Khiso ხისო 15 55 1 150  
Tsokalta ცოკალთა 2 57 0  
Omalo ომალო 4 61 310 Hôtel Shinay, Tusheti Tower – épicerie
Upper Omalo ომალო 1 62 170
29 Bergeries avant la rivière Gometsris Alazani – Upper Omalo Des bergeries, je me suis trompé et suis descendu directement. La traversée de la rivière est difficile avec de l’eau au-dessus du genou. Ensuite, je suis monté sur une pente assez raide pour récupérer le sentier. Le sentier est assez facile à suivre. Quelques zones d’éboulis délicates. Pas d’eau sur la partie en altitude. Sur cet itinéraire Artana-Omalo, le sentier est assez facile à suivre. C’est un itinéraire sauvage avec de très belles vues notamment une fois passé versant nord du Caucase. Je n’ai pas pris le passage par les crêtes et le mont Zetavi tel le topo sur Caucasus Trekking. Il y a deux à trois rivières délicates à traverser. Quelques zones d’éboulis et le névé pas facile au niveau du col d’Abano. 21km 1640m D+
Parsma ფარსმა 22 84 1 370 Guesthouse
Girevi გირევი 2 86 60 Guesthouses
30 Upper Omalo – Girevi Très bon sentier balisé. Superbes vues sur les crêtes à la frontière de la Tchétchénie et vers le sud ainsi que sur les villages en dessous. Si on veut bivouaquer sur les hauteurs, source versant est du Makratela (voir le début du torrent sur les cartes Opentopomap). Trois torrents dans la descente vers Parma. Fin de cette partie, le col d’Assunta est fermé suite à des éboulements. Le poste de la police des frontières de Girevi ne laisse pas passer. 25km 1440m D+
Omalo ომალო 4 61 310 Hôtel Shinay, Tusheti Tower – épicerie
Upper Omalo ომალო 1 62 170
Bochorna ბოჭორნა 7 69 460 Guesthouse
Beghela ბეღელა 9 78 300
Alisgori ალისგორი 5 83 210 Guesthouse très sympa et confortable. Guesthouse aussi de l’autre côté de la rivière à Jvarsobeli
31 Omalo – Alisgori Par la piste (3 véhicules en 5 heures). Pas de difficultés, pas de problème d’eau. 23km 1160m D+
Shavtskala შავწყალა 13 96 840 Bergerie. Source
Alaniztavi Tourist shelter 7 103 220 Très sommaire. Peut être utile en cas de mauvais temps. L’eau ne fonctionnait pas (rivière à proximité)
Borbaloskari (lac) 14 117 1100 Bonne source
32 Alisgori – Lac Borbaloskari Chemin facile par une piste puis un sentier à flanc. Une fois dans la vallée, on passe rive gauche 300 mètres après la bergerie de Shavtskala pour suivre la rivière parfois à son niveau ou d’autres fois plus en hauteur. Parfois le sentier est plus difficile à suivre dans la montée au col de Borbalo. Ensuite quand on passe versant nord, il restait plusieurs névés à traverser. Pas de problème d’eau avec de nombreux ruisseaux et quelques sources (sauf bien sûr la partie sur les crêtes). 34km 2270m D+
Chie ჭიე
28 145 1490 Une source avant le hameau.
Ghuli ღული
2 147 30 Bonne source au bord de la piste après Ghuli.
Roshka როშკა 6 153 560 Guesthouse Shota Tsiklauri +995 599 39-97-89
33 Lac Borbaloskari – Roshka Sur certains passages à flanc versant nord, j’ai préféré remonter sur la crête car il restait des couloirs de neige glacée le matin. De même, le passage à flanc sud après Mariam Tsminda est vraiment délicat : pas de sentier, éboulis raides. Je conseille de passer par la crête. Belles vues sur le mont Kazbek, les sommets à la frontière et ceux au-dessus de Roshka. Le sentier qui monte à Roshka est parfois envahi par la végétation. Pas d’eau hormis celle issue de la fonte des névés. Une petite source au-dessus de Chie et une bonne au bord de la piste après Ghuli. 36km 1970m D+
Lac Abudelauri (le 3ème) აბუდელაურის ტბა
8 161 910  
Juta ჯუთა 11 172 610 Guesthouses.
34 Roshka – Juta Itinéraire assez populaire avec beaucoup de monde côté Juta. Bon sentier jusqu’au deuxième lac. Plus difficile à suivre jusqu’au troisième. Montée raide dans des éboulis jusqu’au col de Chaukhi. Très bon sentier pour descendre. De l’eau régulièrement. 19km 1520m D+
Akhaltsikhe ახალციხე 9 181 70  
Sno სნო 3 184 0 Épicerie d’appoint. Hôtel
Achkhoti აჩხოტი 3 187 10  
Stephantsminda სტეფანწმინდა 7 194 60 Hostels : Ketino, HQ of None Sujashvili, Anano, Nunu, Diana Pitskhelauri,  Nazi Gueladzé, Anano – ,Restaurants, épicerie, ATM
35 Juta – Stephantsminda Une fois en-dessous de Juta, on arrive à éviter la piste et la route en marchant sur la digue de protection contre les inondations. Ensuite jusqu’à Stephantsminda, par une piste rive gauche. Vues superbes sur le mont Kazbek. 22km 150m D+
Refuge Altihut 9 203 1 390  
Église de la Trinité de Guerguétie
გერგეტის სამების ტაძარი
6 209 50  
Stephantsminda სტეფანწმინდა 3 212 30 Hostels : Ketino, HQ of None Sujashvili, Anano, Nunu, Diana Pitskhelauri,  Nazi Gueladzé, Anano – Restaurants, épicerie, ATM
36 Stephantsminda – Altihut (Aller-retour) Je suis monté sur une butte face à l’église de la Trinité. Cela m’a permis d’éviter exactement le même chemin à l’aller et au retour et d’avoir une belle perspective avec l’église en premier plan et le Kazbek derrière. Le sentier est bon avec quelques passages à travers prés pour retrouver le chemin de l’Altihut. Retour plus classique via l’église de la Trinité. 18km 1450m D+
Géorgie de l’Est 237 237 15 440

Géorgie de l’Ouest

Géorgie (Ouest) Km Cumul km D+ Info
Tobari ტობარი 0 0 0 Route principale
Chuberi (Kvemo Marghi ქვემო მარღი) 8 8 420 Guesthouses, épicerie
37 Tobari (route de Mestia) – Chuberi J’ai rapidement pris un sentier sur la droite qui rejoint la piste en hauteur à flanc et parallèle à la route. 8km 420m D+
Nakra ნაკრა 29 37 2 120 Guesthouse
38 Chuberi – Nakra Bon chemin, bien balisé. Le tronc pour traverser le torrent sur le raccourci en direction de Zemo Marghi requiert un exercice d’équilibriste. Belles vues. Très fleuri. Pas de problème d’eau. Bonne source avant le col. Plusieurs bergeries vides, certaines en mauvais état, d’autres pouvant servir d’abri en cas d’orages. 29km 2120m D+
Kichkhuldashi კიჩხულდაში 10 47 920
Gheshderi ღეშდერი 3 50 210 Guesthouse
Khosrari ხოსრარი 1 51 10 Guesthouse
Katskhi/Pari კაცხი/ფარი 3 54 90 Guesthouse
Iskari ისკარი 3 57 280 Guesthouse et épicerie d’appoint
Tvebishi ტვებიში 13 70 1 010 Guesthouses
39 Nakra – Tvebishi À flanc au-dessus de la route de Mestia et en passant par différents hameaux, le chemin est balisé mais parfois difficile à suivre. Le pont est détruit après Tsaleri et celui après Chubari est très précaire avec ensuite une zone d’éboulis. Après Iskari, le sentier est bon et facile à suivre. De l’eau régulièrement. 34km 2470m D+
Mazeri მაზერი 2 72 50 Guesthouses – épicerie
Lacs Koruldi ქორულდის ტბა 14 86 1 940
Croix au-dessus de Mestia 4 90 10 Cloud Base hut Tél.+995 555 31 87 79 – fontaine à proximité
Mestia მესტია 4 94 0 Tous services – Hostels : Roza Shukvani, Eka, Nino Ratiani, Davit Zhorzholiani
40 Tvebishi – Mestia Montée classique jusqu’au col de Ghuli mais ensuite j’ai pris les crêtes au nord jusqu’au sommet à 3328 mètres d’altitude. Quelques zones d’éboulis, deux névés mais cela passe assez bien sans escalade. Vues impressionnantes sur le mont Ushba et les glaciers. Toute l’étape, de très belles vues. Pas de problème d’eau sauf sur les crêtes. 24km 2000m D+
Lakhiri ლახირი 10 104 590 Guesthouses
Chvabiani ჩვაბიანი 5 109 100 Guesthouses – Maia’s Guesthouse – épicerie
Station de ski Tetnuldi თეთნულდი 3 112 630 Tetnudi Paradise Tél.+995 568 68 42 77
Adishi ადიში 7 119 280 Guesthouses
41 Mestia – Adishi Chemin classique sauf passage par Lakhiri. Plusieurs villages avec tours. Belles vues sur les montagnes. Pas de problème d’eau. 24km 1640m D+
Vallée de Khalde ხალდე 11 130 700  
Ushguli  უშგული 11 141 820 Guesthouses – Gamarjoba (Temraz Nidjaradze), Caucasus Guesthouse (Tariel Nidjaradze), Vila Lileo, Rati et Ani
42 Adishi – Ushguli Chemin classique jusqu’à la vallée de Khalde. Traversée tôt à pied du torrent au-dessus d’Adishi. Le sentier pour monter au Lagem Pass se devine dans la végétation. Pour descendre du col, je suis allé presque droit dans la pente herbeuse jusqu’au vallon où j’ai récupéré un vague chemin. Je n’ai pas vu de trace de sentier dans la pente. Vues somptueuses sur les montagnes. Pas de problème d’eau. 21km 1510m D+
Chvelpi ჭველფი 20 161 1210 Guesthouse
Luji ლუჯი 2 163 80  
Sasashi სასაში 5 168 80 Guesthouse, bar, épicerie
Zhakhunderi ჯახუნდერი 3 171 130 Guesthouse
Akhalsheni ახალშენი
2 173 30  
Shkedi შკედი 2 175 100  
43 Ushguli – Shkedi Rive gauche à Ushguli (2 laris le passage sur un terrain privé). Ensuite bon sentier. Balisage léger. Je ne suis pas allé au col de Latpari mais du point le plus haut, j’ai pris un sentier qui rejoint la piste plus bas à 2650 mètres d’altitude. Cela raccourcit le trajet. Ensuite piste via Luji qui rejoint la route avant Sasashi. 7km de route pour terminer. De l’eau à la montée, ensuite sur les crêtes uniquement les lacs. Un point d’eau à la descente (vers 2100m). 34km 1540m D+
Bergeries 9 184 1 130  
Lacs Tbebi avant col Kelida ყელიდა 6 190 550  
K’ldisubani კლდისუბანი 26 216 430  
Ghviara ღვიარა/Sadmeli სადმელი 3 219 30 Guesthouse -bar au bord de la rivière – Ambrolauri ამბროლაური à 6km
44 Shkedi – Sadmeli Bon sentier avec léger balisage à la montée. Il est plus difficile à suivre dans les prairies d’altitude. Beaux et sauvages paysages. Dans la descente, au début, je n’ai pas vu de trace, cela passe bien tout droit. Ensuite sentier, puis ancienne piste parfois envahie par la végétation puis longue piste un peu défoncée par les engins forestiers. De l’eau régulièrement. 44km 2120m D+
Znakva ზნაკვა 5 224 380  
Motkiari მოტყიარი 2 226 240  
Nikortsminda ნიკორწმინდა 7 233 310 Hôtels, épicerie, bar-restaurant
45 Sadmeli – Au-dessus du réservoir de Shaori De Sadmeli par une piste jusqu’à Nikortsminda (à plusieurs reprises, il est possible d’éviter la piste principale). De l’eau régulièrement avec des sources au bord de la piste. Ensuite de la cathédrale de Nikortsminda (très bel édifice), j’ai pris un chemin qui monte sur la colline puis sentier le long d’un ruisseau un peu dans la végétation et à travers bois pour rejoindre la piste qui longe le réservoir de Shaori. 21km 1100m D+
Rgani რგანი 30 263 1040 Épiceries
Piton de Katskhi კაცხი 6 269 80
Monastère de Katskhi
3 272 90 Guesthouses, bar-restaurant au monastère – Tchiatoura ჭიათურა à 8km
46 Au-dessus du réservoir de Shaori – Katskhi (Tchiatoura) Par des pistes forestières à la montée et à la descente du Satsalike. Petite jonction par un sentier facile pour rejoindre les pistes qui descendent vers Rgani. Je n’ai vu de l’eau qu’à la descente vers 1300 mètres d’altitude au niveau du petit lac. De Rgani, chemin jusqu’au point de vue haut sur le piton de Katskhis. On peut descendre jusqu’au pied du piton par un raide passage (un peu d’escalade – rochers glissants) 31km 1130m D+
Salieti სალიეთი 3 275 20 Guesthouse
Skindori სკინდორი 6 281 350 Guesthouse, épicerie
Tskhrukveti ცხრუკვეთი 5 286 250 Petite épicerie
Tkemlovani ტყემლოვანი 7 293 280 Épicerie
Boriti ბორითი 13 306 290 Épicerie
47 Katskhi (Tchiatoura) – Boriti Par un chemin on rejoint Salieri puis une ancienne piste un peu envahie par les ronces jusqu’à la route de Skindori. Ensuite, alternance de pistes, chemins et sentiers. Pas de bitume hormis les abords des villages. Pas de problème d’eau. 33km 1160m D+
Marelisi მარელისი 28 334 1440 Petite épicerie -Guesthouse Tél +995 577 10 18 94 – 599951421 – ou Sapovnela +995558524311
48 Boriti – Marelisi Par des pistes et chemins (parfois boueux et glissants) jusqu’à un point haut à 1300 mètres d’altitude. À la descente, au début j’ai suivi des pistes forestières puis un sentier qui m’a amené 3 km plus à l’ouest que prévu au niveau de la vallée de Marelisi (j’avais prévu d’arriver à Vakhanistskali). Si ce n’est l’humidité et la boue, cela passe bien. 3km jusqu’à Marelisi sur la route pour terminer. Hormis le ruissellement de la pluie, je n’ai vu le premier véritable ruisseau qu’à la descente vers 1100m. 28km 1440m D+
Station rangers parc 3 337 160  
Sakhvlary refuge თავშესაფარი 9 346 750 En bon état
Kvazvinevi refuge თავშესაფარი 9 355 930 Assez sommaire. Source en descendant de 100 mètres de dénivelés ou 150 mètres pour une avec un débit plus important
49 Marelisi – Refuge Kvazvinevi En suivant la piste et le balisage. Des ponts pour traverser la rivière, pas trop de boue. Pas de difficulté. De l’eau régulièrement. 22km 1850m D+
Sametskhvario refuge თავშესაფარი 10 365 730 Je n’ai pas vu d’eau à proximité
Refuge à 2400m 20 385 1 010 Source dans le vallon à l’est en allant vers la bergerie
50 Refuge Kvazvinevi – Refuge à 2400m Chemin qui suit plus ou moins la ligne de crête. Il y a de temps en temps du balisage. Belles vues dégagées. Hormis à la fin de l’étape où il y a une source près du chemin, je n’ai pas vu d’eau mais il y a régulièrement des bergeries plus bas. 30km 1740m D+
Tatanisi ტატანისი 20 405 510  
Akhaltsikhé ახალციხე 8 413 100 Tous services – Hôtels Olds Rabati,New Star, Lomsia, Tourist, Maestro
51 Refuge à 2400m – Akhaltsiskhé En suivant en gros une piste jusqu’à Tatanisi puis la route. De l’eau régulièrement. 28km 590m D+
Sadzeli საძელი 5 418 270 Guesthouse
Patara Pamaji პატარა პამაჯი 4 422 90  
Tskaltbila წყალთბილა 6 428 160 Épicerie
Frontière Türkgözü 6 434 160 Banque côté Géorgie – restaurant
  434 434 23 660

Pour la suite à pied de la frontière jusqu’à Istanbul, voir la page Turquie

Conseils pratiques, étapes, traces GPS, récit.

%d blogueurs aiment cette page :