Slovaquie-Pologne

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS de la traversée à pied des Carpates-Tatras le long de la frontière Slovaquie-Pologne puis jusqu’à Bratislava.



Slovaquie-Pologne

Le parcours :
De retour dans l’Union Européenne, j’ai continué le long des Carpates, un pied en Slovaquie, un autre en Pologne. Au départ, les Bieszczady prolongent les Carpates Ukrainiennes avec des reliefs en douceur et beaucoup de chemins en forêt. Je recommande de varier le chemin en redescendant vers les villages pour éviter la monotonie de journées entières en forêt (et régler le problème de l’eau – voir ci-dessous). J’ai ensuite retrouvé des montagnes plus rudes mais magnifiques avec les Hautes Tatras. C’est un massif très touristique avec de nombreux sentiers balisés, des refuges, des stations de ski. En plein été, il y a beaucoup de monde et se loger peut s’avérer difficile. J’ai ensuite orienté ma course vers le sud-ouest, quitté la frontière polonaise pour aller en direction de celle avec la République Tchèque. Les montagnes perdent progressivement de l’altitude, pour mourir à Bratislava, au bord du Danube. Je termine ainsi avec plus de 700 kilomètres en Slovaquie et Pologne et plus de 2000 dans les Carpates.

Massifs traversés de la frontière ukrainienne à la frontière autrichienne : Bieszczady/Bukovské, Spiš (ou Spišská) Magura, Tatras (Vysoké Tatry – Hautes Tatras, Západné Tatry – Tatras Occidentales), Skorušinské vrchy, Oravská Magura, Malá Fatra (Petites Fatra), Strážovské vrchy (Monts de Strážov), Biele Karpaty (Carpates Blanches) et Malé Karpaty (Petites Carpates).

Informations pratiques :

Approvisionnement :
Eau : attention, il y a très peu d’eau sur toute cette traversée (hormis les Hautes Tatras). Il y a beaucoup d’étapes où on ne passe pas à proximité d’un ruisseau ou d’une source. J’ai rarement vu des fontaines. Si on ne redescend pas vers les villages, certaines parties peuvent être difficiles à gérer pour s’approvisionner en eau. Voir le détail dans chaque étape.

Nourriture : pour m’approvisionner et me loger, j’ai souvent quitté le sentier principal en crête. Cela m’a permis de ne jamais avoir plus de deux jours sans pouvoir m’approvisionner. Il y a des épiceries dans beaucoup de villages et elles sont bien fournies (fruits, légumes, pain…).

Hébergement : je me suis souvent logé autour de 10€ la nuit (petits hôtels, hébergement familial). Dans des structures plus classiques, le prix est plutôt entre 20 et 30€. Dans les Hautes Tatras, les refuges sont plutôt souvent des hôtels, facilement complets en haute saison et avec des tarifs parfois très élevés. Cela peut compliquer ce passage d’autant plus que camper ou bivouaquer est strictement interdit.
En Pologne, les refuges PTTK sont assez proches de nos refuges CAF français.
Il y a par endroit des abris non gardés bien utiles avec la météo instable.

Communication : il y a beaucoup d’endroits (hôtels, commerces) où personne ne parlait anglais. L’allemand est assez répandu.

Paiements – carte bancaire : beaucoup de petites structures familiales ou hôtels ne prennent pas la carte bancaire. Attention, il n’y a pas de guichet automatique en arrivant d’Ukraine à Ubľa et il faut marcher plusieurs jours avant d’en trouver. Quand je suis passé en Pologne et en République Tchèque, j’ai pu payer en Euros chaque fois. Pour la Pologne, j’ai ensuite retiré des złoty.

Réseaux : il y a souvent du réseau mais le débit est faible en Slovaquie. J’ai eu rarement de la 3G contrairement à la Pologne ou la République Tchèque.

Marquage des sentiers : Il y a une multitude de chemins balisés ce qui permet de faire son parcours suivant ses envies. Le balisage est en règle générale excellent.
Outre les sentiers européens, il existe un chemin qui traverse toute la Slovaquie d’Est en Ouest et qui est assez populaire. Il s’agit du Cesta hrdinov snp (le chemin des héros slovaques – à peu près commun avec le sentier européen E8).

Climat : il paraît que parfois il fait chaud et beau. D’après les témoignages d’autres randonneurs, cette partie connaît souvent un temps instable avec de la pluie fréquente et des orages. Cela aura été mon régime avec rarement des prévisions météorologiques annonçant une journée de plein soleil.

Sites internet :

Il y a eu quelques tentatives de créer un itinéraire de Via Carpatia sur le modèle de la Via Alpina, mais à ce jour, l’essentiel des informations se trouvent sur des sites de particuliers. Le site d’un français, Simon Dubuis, sur sa traversée des Carpates fournit pas mal d’informations sur sa marche et son itinéraire avec notamment une trace GPS et le guide et récit de sa traversée. On y trouve aussi des liens, notamment sur une page sur Summitpost d’Eric Visentin et sur celui de Transcarpates.

Sur le site Summitpost, on trouve des informations sur les différents massifs.

Pour la Slovaquie, le site de carte mapy.hiking.sk est très pratique. En zoomant, on a accès à de bonnes cartes topographiques avec les sentiers avec description. Il est également possible de rajouter sur la carte les hébergements avec les coordonnées.

Le site de cartographie tchèque Mapy.cz propose de belles cartes en ligne, bien détaillées, avec les sentiers pas seulement pour cette région mais aussi au-delà. L’application est aussi très bien (voir ci-dessous).

Une liste très exhaustive des abris, refuges de Slovaquie se trouve sur le site Hiking.sk. Une fois que l’on a déterminé sa région de recherche (pas forcément évident), les abris sont listés. Pour les situer, on peut utiliser le lien qui renvoie à la position GPS sur fond de carte du site mapy.hiking.sk. Pour chaque abri : informations détaillées sur l’eau, l’état…

Le site slovaque.eu propose des cours de slovaque en ligne avec vidéo, enregistrements…

Trace GPS – Carthographie :

Pour la préparation du tracé, j’utilise beaucoup les sites de partage de trace comme Wikiloc ou GPSies . Sur ce dernier, ainsi que sur Waymarked Trails figurent les principaux sentiers officiels…Je me suis aussi aidé de la trace de Simon Dubuis.
Ensuite pour la réalisation de la trace, les sites GPSies et Wandermap permettent de tracer en suivant les routes et sentiers existants. Enfin, avec l’incontournable MyGPSfiles , j’assemble les traces, les corrige. Cela me permet d’avoir in fine une « belle » trace GPS de 3800 kilomètres.

Ensuite sur le terrain, j’utilise l’application Iphigénie. Elle permet notamment d’avoir les cartes OpenTopoMap en cache (accessibles sans connexion). Ce sont de bonnes cartes avec les sentiers, refuges et cabanes représentés. Elle permet également d’envoyer des balises pour indiquer sa position (s’il y a du réseau) ; cela peut être sécurisant dans certaines occasions.
En complément, l’application Viewranger offre à peu près les mêmes services, avec de meilleures vues satellites mais pas OpenTopoMap.
L’application Mapy.cz (voir ci-dessus) est très bien et gratuite en plus. Les sentiers balisés sont représentés avec la couleur du balisage sur le terrain. Il y a aussi les informations sur les sources, points d’intérêt, abris, refuges…Il est possible de télécharger les cartes pour y avoir accès hors réseau.

Trace GPS :

La trace a été en partie reconstituée et corrigée pour enlever les erreurs de parcours. Elle peut donc être légèrement en décalage par rapport à la réalité du terrain. Il convient en l’utilisant de privilégier la réalité du terrain et notamment de prendre en compte les difficultés de certaines parties. En cas de passage sur un terrain privé, s’assurer de l’autorisation du propriétaire. Pour chaque étape, voir les informations importantes ci-dessous.
Lien pour télécharger la trace GPS : :

Les étapes :

82 Ubľa – Abri Ruskym sedlom
40km Commentaires : Avant Ubľa, un chemin balisé part et suit à peu près en parallèle la frontière avant de descendre sur Uličské Krivé. Poursuite sur des chemins balisés (en partie sentiers, pistes forestières, anciennes routes et courtes sections de bitume) via Ruský Potok, Runina et Ruské.
D+ : 1690m Logistique : De l’eau dans les villages, torrents entre, bonne fontaine à Runina, source à l’embranchement pour la montée vers le col de Ruské, dans la montée et juste à côté de l’abri. Ubľa : hôtel, épicerie, pas de distributeur de billets. Uličské Krivé : Epicerie, bar. Ruský Potok : bar, chambres AirBnb . Runina :  Epicerie, bar, chambres d’hôtes. Pour les abris, voir le site hiking.sk
83 Abri Ruskym sedlom – Stary Łupków
31km Commentaires : Sentier évident sur les crêtes avec balisage et bornes frontières tous les 10 mètres. Presque intégralement en forêt. J’ai quitté les crêtes pour rejoindre Stary Łupków par un chemin balisé. La fin est sur une petite route malheureusement asphaltée (nous ne sommes pas en Ukraine…).
D+ : 1100m Logistique : Je n’ai pas vu de source et juste quelques maigres torrents du côté de Balnica. Balnica : refuge, boissons, confiseries. Stary Łupków : refuge, chambres d’hôtes. Pour les abris, voir le site hiking.sk
84 Stary Łupków – Habura
28km Commentaires : De Stary Łupków, retour par un chemin balisé sur le sentier le long de la frontière. Descente sur Habura par un chemin balisé.
D+ : 680m Logistique : Eau indiquée à 120m côté polonais vers la borne 97 (avant le petit abri et la route Palota-Radoseyce) et à l’embranchement pour Habura. Habura : pension, épicerie, bar. Pour les abris, voir le site hiking.sk
85 Habura – Abri Oboroh (col de Mazgalica)
33km Commentaires : De Habura à Nižný Komárnik via Driečna par un chemin balisé. Puis de Nižný Komárnik à Krajná Bystrá par une petite route et ensuite jusqu’à Medvedie par un chemin. Je suis ensuite monté le long des pistes de ski pour rejoindre un sentier qui va sur la crête frontière.
D+ : 1190m Logistique : Bonne fontaine après Driečna et grand abri de pique-nique plus loin. Driečna : pension. Nižný Komárnik : épicerie. Krajná Bystrá : bar. Medvedie : hôtel-restaurant. À l’abri Oboroh, un petit ruisseau en descendant la piste sur 500 mètres côté slovaque. Pour les abris, voir le site hiking.sk
86 Abri Oboroh (col de Mazgalica) – Wysowa Zdrój
39km Commentaires : J’ai suivi le sentier sur la crête frontière en le quittant pour passer par Ożenna (chemin balisé, un peu de route) puis je l’ai laissé à nouveau pour descendre sur Wysowa Zdrój.
D+ : 1280m Logistique : Je n’ai pas vu de sources ou ruisseaux hormis un filet d’eau après le sommet Javorina (plus très loin de Wysowa Zdrój). Approvisionnement en eau en demandant aux maisons à Ożenna ou Dujawa. Wysowa Zdrój : hôtels, magasins, guichet automatique. Pour les abris, voir le site hiking.sk
87 Wysowa Zdrój – Refuge Górskie PTTK Jaworzyna Krynicka
28km Commentaires : De Wysowa Zdrój, remontée sur le sentier frontalier pour un cours tronçon avant de basculer côté polonais pour les deux prochains jours. Après le sommet Ostry Wierch, descente par une piste vers Izby (belle église sur le chemin) puis de poursuivre vers Mrokowce. J’ai ensuite retrouvé des chemins balisés via les sommets Huzary et Góra Parkowa, la ville, puis la station de ski de Krynica-Zdrój.
D+ : 1450m Logistique : Izby : épicerie. Krynica-Zdrój : tous services. Station de ski de Jaworzyna Krynicka : hôtels, bar. Refuge Górskie PTTK Jaworzyna Krynicka : très confortable, prestations d’un hôtel. Pour les abris, voir le site hiking.sk
88 Refuge Górskie PTTK Jaworzyna Krynicka – Obidza
34km Commentaires : Du refuge, sentier balisé sur les hauteurs jusqu’au refuge Hala Łabowska. Il y a trois options ensuite pour rejoindre Piwniczna-Zdrój. On m’a conseillé celle par les crêtes sans passer par Łomnica-Zdrój et qui descend directement à Piwniczna-Zdrój. Ensuite sentier balisé qui rejoint la frontière et monte à Obidza.
D+ : 1210m Logistique : Refuge Hala Łabowska. Piwniczna-Zdrój : tous services. Chata Magóry : hébergement et restauration. Obidza : restaurant, chambres. Pour les abris, voir le site hiking.sk
89 Obidza – Bachledova Dolina
40km Commentaires : D’Obidza, par le sentier frontalier jusqu’à celui qui descend vers Stráňany. Ensuite sentier balisé qui monte vers les sommets Horbáľová et Veterný Vrch. Un peu plus loin, j’ai laissé le sentier balisé qui fait un détour pour passer par une vieille piste un peu encombrée d’arbres couchés. Quand on retrouve le sentier, il est lui aussi pas évident par endroits. Entre les cols de Toporecké et Magurské, une vieille route, ensuite sentier balisé que j’ai suivi jusqu’après le sommet Smrečiny. J’ai ensuite suivi une piste puis coupé à travers bois pour en rejoindre une autre et arriver à Bachledova Dolina.
D+ : 1570m Logistique : Peu d’eau. Quelques filets d’eau entre les sommets Horbáľová et Veterný Vrch. Source à la bergerie un peu en dessous à l’ouest avant d’arriver au col de Magurské. Stráňany : bar.  Bachledova Dolina : hôtels et restaurants. Pour les abris, voir le site hiking.sk
90 Bachledova Dolina – Hrebienok
28km Commentaires : De Bachledova Dolina, par des chemins, j’ai rejoint Ždiar puis le très bon et très beau chemin de la Tatranska Magistrala.
D+ : 1920m Logistique : Entre les refuges, quelques sources et torrents, on arrive à trouver de l’eau. Ždiar : Épicerie, hôtels. Plusieurs refuges ensuite : Chata pri Zelenom plese, Skalnatá chata, Zamkovského chata, Bilkova Chata.
91 Hrebienok – Refuge PTTK Morskie Oko
27km Commentaires : Poursuite sur la Tatranska Magistrala jusqu’au lac Propradské puis montée au pic Rysy pour redescendre côté polonais sur le lac Morskie Oko. La descente est technique et équipée de chaînes sur toute la première partie.
D+ : 2070m Logistique : Eau dans les refuges et hôtels. Il y a aussi des ruisseaux. Le long du chemin les refuges ou hôtels : Horský Hotel Sliezsky dom, Hotel Popradské Pleso et Majláthová Chata, Chata Pod Rysmi, Refuge PTTK Morskie Oko
92 Refuge PTTK Morskie Oko – Zakopane (Krzeptówki)
24km Commentaires : Du lac Morskie Oko par le sentier jusqu’au refuge PTTK w Dolinie Pięciu Stawów Polskich. Le chemin en crête entre Zawrat et Swinica était fermé. J’ai donc changé d’itinéraire et rejoint le refuge PTTK Murowaniec. Il y a 4 itinéraires possibles et j’ai pris celui qui passe par le col Kozia Przełęcz et le lac Czarny Staw Gąsienicowy. La montée et la descente sont en partie équipées de chaînes et la montée est très technique. Du refuge PTTK Murowaniec, je suis allé à Kuźnice par le sentier qui passe par Boczań et enfin «évité» Zakopane en passant par le sentier à flanc des montagnes.
D+ : 1180m Logistique : Eau un peu partout. Le long du chemin les refuges : PTTK w Dolinie Pięciu Stawów Polskich, PTTK Murowaniec, Kuźnice et Krzeptówki : hôtels et restaurants. Zakopane : tous services.
93 Zakopane (Krzeptówki) – Nižná
34km Commentaires : Compte tenu du temps, je ne suis pas remonté dans les montagnes et ai poursuivi sur ce sentier balisé au pied (mais jamais très loin de la route). Pour le passage de la frontière, il n’apparaît rien sur les cartes mais cela passe bien. De Siwa, des pistes forestières mènent aux prairies d’Orawská puis après un court passage dans la forêt clairsemée, on rejoint un chemin côté slovaque puis Oravice. Ensuite sentier jusqu’à Nižná (sentier européen E3). Après le sommet Skorušina, le chemin est sur quelques kilomètres un véritable champ de bataille avec des arbres couchés tout le long .
D+ : 890m Logistique : Pas d’eau entre Oravice et Nižná. Kiry : hébergement et restauration. Oravice : hôtels et restaurants. Nižná : tous services. Pour les abris, voir le site hiking.sk
94 Nižná – Zázrivá
39km Commentaires : De Nižná, montée par un sentier balisé vers les crêtes du sommet Prípor. Ensuite, pour varier, je n’ai pas continué par le col de Prislop mais, toujours sur des chemins balisés, je suis passé par Oravský Podzámok et son spectaculaire château perché sur un rocher. J’ai rejoint le chemin principal à la station de ski de Kubínska Hoľa. L’itinéraire balisé longe la route à la sortie d’Oravský Podzámok (pénible avec pas mal de circulation) puis ensuite petite route puis chemin.
D+ : 1780m Logistique : Des petits ruisseaux après Nižná entre les sommets Petrovka et Prípor ainsi que dans la montée vers le refuge Kubínska Hoľa (3km avant environ). Oravský Podzámok : hôtels, restaurants, bars, épicerie, distributeur automatique de billets. Refuge Kubínska Hoľa (Tél.+421 907 040 826). Zázrivá : tous services. Pour les abris, voir le site hiking.sk
95 Zázrivá – Strečno
33km Commentaires : Le chemin indiqué sur la carte à la sortie de Zázrivá semble passer sur un terrain privé. La présence des chiens m’a fait préféré rester sur la route et récupérer plus loin le sentier qui traverse les Malá Fatra. Je ne suis pas passé par la crête des Rozsutec (plus de dénivelés) mais ai suivi le sentier balisé jaune qui passe à flanc plus bas. De même, je n’ai pas fait la crête du Suchý.
D+ : 1750m Logistique : Des petits ruisseaux sous la crête des Rozsutec. Les sources au col Medzieholie étaient à sec. Petite source entre le Veľký Krivaň et Malý Krivaň. Refuge Pod Chlebom sous le Chleb. Refuge Pod Suchym après le  Suchý. Strečno : hôtels, épiceries…Pour les abris, voir le site hiking.sk
96 Strečno – Vrícko
34km Commentaires : De Strečno par le sentier qui monte sur les crêtes (sentier européen E3). J’ai quitté ce sentier pour descendre à Vrícko. Le passage en forêt depuis les crêtes est facile. La forêt est clairsemée, cela passe bien. Ensuite descente tranquille par des chemins jusqu’au village.
D+ : 2030m Logistique : Une source à l’abri Útulňa Partyzán et une autre indiquée à 2 minutes au col après le sommet Hnilická Kýčera (d’après les renseignements, faible source mais c’est un bon endroit pour camper). Refuge en bas de la station de ski de Martinské Hole. Abri Útulňa Partyzán. Vrícko : épicerie, la pension a définitivement fermé. Pour les abris, voir le site hiking.sk
97 Vrícko – Zliechov
30km Commentaires : Bon chemin balisé de Vrícko jusqu’aux crêtes. Ensuite chemin via la station de ski de Fačkovské Sedlo et Čičmany (sentier européen E8 et Cesta hrdinov SNP).
D+ : 1760m Logistique : En remontant de Vrícko, l’eau coule à partir de 1100 mètres d’altitude environ. Une des sources dans la descente sur Zliechov coulait encore. Fačkovské Sedlo : bar, restaurant, hôtel. Čičmany : bars, restaurants, hôtels. Zliechov : épicerie, bar, possibilité de dormir dans un centre de vacances pour enfants. Pour les abris, voir le site hiking.sk
98 Zliechov – Trenčianske Teplice
29km Commentaires : Poursuite sur le sentier européen E8 (et Cesta hrdinov SNP) jusqu’à Trenčianske Teplice via Horná Poruba. Avant Horná Poruba, je ne suis pas monté en direction du sommet Vápeč mais ai pris un raccourci (raide piste de VTT – 2km en moins que le sentier balisé).
D+ : 1080m Logistique : Entre Zliechov et Horná Poruba, il y a quelques filets d’eau dans certains vallons et un bon point d’eau dans le dernier avant de monter vers le sommet Vápeč et en dessous à Komorice. Une petite source après Horná Poruba vers 620 mètres d’altitude, après un abri de pique-nique et une fois dans la forêt. Une source 5km avant Trenčianske Teplice (indiquée sur les cartes Opentopomap – un abri pique-nique à côté). Trenčianske Teplice : tous services. Pour les abris, voir le site hiking.sk
99 Trenčianske Teplice – Milkučin Vrh
34km Commentaires : Poursuite sur le sentier Cesta hrdinov SNP jusqu’à Trenčin. De Trenčin, j’ai pris le chemin balisé vert qui m’a paru plus sauvage que le rouge (Cesta hrdinov SNP) et le retrouve à Machnáč.
D+ : 1330m Logistique : Trenčín : tous services. Vyškovec : refuge Horská chata Vyškovec. Milkučin Vrh : plusieurs hôtels. Pour les abris, voir le site hiking.sk
100 Milkučin Vrh – Myjava
33km Commentaires : De Milkučin Vrh, j’ai suivi le sentier balisé vert qui suit la frontière et passe par le Velký Lopeník et Květná alors que le Cesta hrdinov SNP est beaucoup plus long. Je l’ai rejoint à Veľká Javorina et l’ai suivi jusqu’à Myjava.
D+ : 1190m Logistique : Source dans la montée sur la colline avant Květná. Květná : tous services (logement DTJ Květná). Veľká Javorina : refuge Holubyho. Myjava : tous services (logement par exemple Spoločenský dom – 11€). Pour les abris, voir le site hiking.sk
101 Myjava – Buková (lac)
40km Commentaires : De Myjava, poursuite sur la Cesta hrdinov SNP (et E8) via le monument dédié à Milan Rastislav Štefánik et Brezová Pod Bradlom jusqu’au niveau du petit sommet Slopy. Je ne suis pas passé ensuite par Dobrá Voda mais ai rejoint par des pistes forestières Buková et son lac.
D+ : 1040m Logistique : La source à peu près à mi-chemin entre Brezová pod Bradlom et Buková (sur les cartes Opentopomap et Mapy.cz) était à sec. Brezová pod Bradlom : tous services. Buková : bars, épicerie. Beaucoup de gens campent au bord du lac (bar et restaurants). Pour les abris, voir le site hiking.sk
102 Buková (lac) – Pezinská Baba
33km Commentaires : Dans les Petites Carpates, sur la Cesta hrdinov SNP (et E8).
D+ : 1480m Logistique : Des sources sur les cartes Opentopomap et Mapy.cz (notamment Monrepos, 7km après le lac ou Mesačna Luká avant le sommet Vápenná). Celle au niveau de la route qui va à Piesok coule bien. Au col avant le sommet Skalnatá, il y avait du monde qui campait, la source (sur les cartes) doit être bonne. Pezinská Baba : hôtel, restaurant, refuge (beaucoup plus cher que l’hôtel). Pour les abris, voir le site hiking.sk
103 Pezinská Baba – Bratislava
30km Commentaires : Dans les Petites Carpates, sur la Cesta hrdinov SNP (et E8). À partir de Biely Kríž, les chemins forestiers sont en partie asphaltés (interdit aux voitures mais beaucoup de cyclistes)…
D+ : 610m Logistique : Sources 2km avant et 3km et 6km après Biely Kríž (sur les cartes Opentopomap et Mapy.cz). Biely Kríž : pension et bar. Pour les abris, voir le site hiking.sk
%d blogueurs aiment cette page :