Argelès/Mer – Barcelone

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS du chemin d’Argelès sur Mer à Barcelone essentiellement le long du GR 92 espagnol.


Argelès sur Mer à Barcelone par la côte

La traversée des Pyrénées d’Argelès sur Mer à Barcelone pourrait s’apparenter à une non traversée ou comment passer du versant nord au versant sud sans monter en altitude. Pourtant, d’Argelès sur Mer, les montagnes sont juste devant avec le massif des Albères au sud et le Canigou à l’ouest. La suite va montrer que le parcours n’a rien d’un chemin en morne plaine. Il monte, descend et au final les étapes sont très respectables en dénivelés et parfois même assez casse-jambes.

Après le chemin côtier en France, j’ai essentiellement suivi le GR 92 en Espagne. Le sentier reste près de la côte, s’en éloignant juste pour éviter les zones trop urbanisées, certaines parties escarpées impraticables ou pour traverser les fleuves côtiers sur des ponts plus en amont.

La côte est en général magnifique et le sentier permet de découvrir des parties sauvages avec petites criques et eaux turquoises. Il y a quelques parties en plaine moins attrayantes (voir le détail des étapes). Le parcours reste globalement superbe, sauvage avec aussi des sites remarquables comme Collioure, le monastère de Sant Pere de Rodes, Cadaqués, les ruines d’Empúries, le village médiéval de Pals…

J’ai terminé cette traversée à Barcelone, certes loin des Pyrénées mais toujours sur les reliefs au pied du massif.

Trace GPS :

Trace GPS du parcours global avec mes variantes et options.

Climat – eau :

Certaines parties sont sans ombre, sans eau et doivent être rudes en été quand il fait chaud. Dans tous les cas, prévoir suffisamment de réserves d’eau.

Logistique :

La côte est touristique et il est facile de trouver hôtel ou camping. La contrepartie est le monde en été. J’ai fait cette traversée en fin de saison, la deuxième quinzaine de septembre.

Sites internet :

La FEEC (Federació d’Entitats Excursionistes de Catalunya) met sur son site des informations en catalan sur les étapes. Il existe aux éditions Alpina un guide en catalan sur le GR92.

Sur le site des parcs naturels de Barcelone il est possible de télécharger, pour certains parcs, des cartes avec les sentiers. On y trouve aussi des informations sur les hébergements ou le points d’intérêts.

J’ai téléchargé certaines traces en faisant des recherches sur wikiloc.

Carthographie :

J’utilise l’application Iphigénie (disponible sur l’Apple Store et Androïd : http://iphigénie.com/?lang=fr). Elle donne accès aux cartes IGN espagnoles et catalanes. Une fois consultées avec une connexion internet, ces cartes sont mises en cache (en mémoire dans le téléphone et donc visible sans connexion internet).

J’ai utilisé aussi l’application ViewRanger sur fond de cartes Open Street Map pour enregistrer mes traces suite à des bugs avec Iphigénie.

Les étapes :

J’ai redécoupé les étapes pour rester plus raisonnable. J’ai fait le parcours en 13 jours et demi.

1 Argelès sur Mer – Banyuls sur Mer
23km Commentaires : Belle étape le long de la côte sauvage la plupart du temps (plus urbaine entre Collioure et Port Vendre). Parcours avec beaucoup de montées et descentes donc assez physique. Le sentier au niveau du camping des Criques de Porteil était fermé lors de mon passage. 600 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Hôtels, campings et commerces dans chaque localité.
2 Banyuls sur Mer – Colera
16km Commentaires : Dans la continuité de la veille. Parcours sauvage et physique. À Cerbère, il est possible de passer au dessus de la côte en contournant le cap ou plus directement par un sentier qui traverse la frontière au niveau des anciennes douanes (c’est ce que j’ai fait). 820 mètres de dénivelés.
5h Logistique : Camping avant Cerbère et à Colera. Hôtels dans les trois localités.
3 Colera – Port de la Selva (par Sant Pere de Rodes)
18km Commentaires :
Entre Portbou et Llançà, succession de montées sur la colline et redescente en bord de mer. De Llançà à Port de la Selva, le GR 92 reste en bord de mer (partie assez urbanisée). J’ai pris un beau sentier qui monte au monastère de Sant Pere de Rodes pour le visiter. Belles vues. 730 mètres de dénivelés.
6h Logistique : Campings et hôtels à Colera, Llança et Port de la Selva (les deux campings étaient déjà fermés mi-septembre à Port de la Selva). Restaurant au monastère de Sant Pere de Rodes.
4 Port de la Selva – Cadaquès (par le cap Creus)
21km Commentaires :
De Port de la Selva à Cadaqués, il y a plusieurs options. La plus directe suit le GR92. Il est possible de suivre le GR11 jusqu’au Cap Creus puis rejoindre Cadaquès par un sentier. C’est ce que j’ai fait en faisant le crochet par la Cala Tavallera. Beau parcours sauvage. Prévoir de l’eau. 750 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Restaurant et bar au Cap Creus. Camping et hôtels à Cadaqués.
5 Cadaqués – Roses
22km Commentaires : De Cadaquès à Roses, beau parcours sauvage avec de belles criques aux eaux turquoises. Attention peu d’ombre et pas d’eau dans la montée après Cadaqués. 770 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Bars et restaurants dans plusieurs criques avant Roses. Campings et hôtels à Roses.
6 Roses – L’Escala (par Empuriabrava)
31km Commentaires : De Roses, le GR92 passe par Castelló d’Empuries. J’ai pris une option un peu plus directe par des pistes cyclables et chemins via Empuriabrava et le parc naturel dels Aiguamolls de l’Emporda. Le chemin dans ce parc est agréable avec une riche faune avicole.
De Sant Pere Pescador, j’ai aussi laissé le GR92 pour un chemin plus direct en bord de mer jusqu’à Sant Martí d’Empúries (joli village ancien). Avant d’arriver à l’Escala, belles ruines grecques et romaines d’Empúries (belle mosaïque du sacrifice d’Iphigénie au musée). 160 mètres de dénivelés.
9h Logistique : Camping après les Cortalets et le parc naturel dels Aiguamolls de l’Emporda. Hôtel à Sant Pere Pescador. Campings en bord de mer avant Sant Martí d’Empúries qui peuvent permettre de raccourcir l’étape. Campings et hôtels à l’Escala.
7 L’Escala – Torroella de Montgrí
21km Commentaires : De L’Escala à Torroella de Montgrí, prendre des réserves d’eau. Il y a des parties avec peu d’ombres. Belle partie côtière entre Montgó et la Punta Ventosa ensuite par des sentiers et chemins dans la végétation méditerranéenne, on rejoint le Montgrí en terminant par une raide montée (point d’eau aux Dunes avant d’attaquer la montée).
Belles vues depuis le Montgrí. Joli château. 630 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Montgó : camping, hôtel, commerces. Torroella de Montgrí : tous commerces. Hôtel GR92 à l’entrée en bordure d’un rond point.
8 Torroella de Montgrí – Begur
21km Commentaires : Entre Torroella de Montgrí et Pals, le parcours est assez plat avec pas mal de bitume. Ce n’est pas la partie la plus agréable du parcours. Palau-Sator est un joli village. Le village médiéval de Pals mérite la visite.
De Pals, j’ai rejoint Begur par un agréable chemin forestier plus direct que le GR92. 390 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Palau-Sator : restaurants. Pals et Begur : tous commerces. Hôtels. Pour trouver un camping, il faut prolonger jusqu’à Tamariu.
9 Begur – Palamós
23km Commentaires : J’ai laissé le GR 92 pour traverser le centre historique de Begur puis descendre sur Aiguablava par un raide sentier. J’ai rejoint le GR 92 avant Tamariu. Tout le parcours de Begur à Palamós est magnifique. 800 mètres de dénivelés.
8h Logistique : Tamariu, Llafranc, Calella de Palafrugell et Palamós : tous commerces, hôtels, campings.
10 Palamós – Sant Feliu de Guíxols
18km Commentaires : Entre Palamós et Sant Feliu de Guíxols, alternance de belles portions de côte découpée avec petites criques et les promenades de bord de mer (Palamós, Sant Antoni de Calonges, Platja d’Aro). 300 mètres de dénivelés.
6h Logistique : Hôtels, campings et tous commerces dans chaque localité. Le camping de Sant Feliu de Guíxols se situe sur la colline entre la plage Sant Pol et le centre.
11 Sant Feliu de Guíxols – Tossa de Mar
19km Commentaires : De Sant Feliu de Guíxols à Tossa de Mar, le GR92 quitte la côte et, une fois dans les collines, suit d’agréables chemins forestiers. J’ai suivi le GR sauf deux raccourcis avant le col de Barraquer et dans la descente. 670 mètres de dénivelés.
6h Logistique : Tossa de Mar : tous commerces, hôtels, camping (il était fermé lors de mon passage la deuxième quinzaine de septembre).
12 Tossa de Mar – Blanes
20km Commentaires : Après Tossa de Mar, le GR 92 s’éloigne un peu de la côte. Il est possible de rester au plus près en suivant d’abord le chemin des Miradors puis un sentier balisé avec des marques bleues au début puis des ronds blancs. Cela vaut le coup. Le sentier est bon avec quelques parties plus ardues. Après la plage de Portopí, il monte raide (en partie équipé de chaînes) et rejoint le GR 92 au niveau de la Morisca avant la descente sur Canyeles.
De Canyeles, le GR 92 grimpe au bout du port par des escaliers avant de redescendre vers Lloret de Mar par un beau chemin juste au dessus des criques. Passé la station balnéaire le long de la promenade, le GR 92 s’éloigne un peu de la côte pour arriver sur Blanes par le château San Joan (belle vue sur Blanes et la côte).840 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Canyeles : camping, restaurants. Lloret de Mar et Blanes : tous commerces, hôtels, campings.
13 Blanes – Hortsavinya
21km Commentaires : De Blanes à Tordera, j’ai préféré aller au plus direct par un chemin parallèle à la rivière puis je l’ai traversée à sec au niveau du pont (cela m’a évité un crochet et de longer la route). Passé Tordera, le chemin grimpe progressivement pour se trouver dans d’agréables forêts de châtaigniers. Belles églises à Valmanya et Hortsavinya. 790 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Tordera : tous commerces. Hortsavinya : Hôtel rural de Can Pica  (50€ la nuit en chambre individuelle avec petit déjeuner + 15€ le repas du soir).
14 Hortsavinya – Castell Vell
29km Commentaires : D’Hortsavinya, je suis allé dormir à la colonie de Castell Vell au niveau de Llinars del Valle. J’ai suivi le GR92 excepté après Vallgorguina où j’ai pris un bon sentier en partie balisé et plus direct. La plupart de l’étape se fait sur des chemins forestiers. Belles forêts de chênes liège, châtaigners, pins avec parfois des vues sur la Sierra de Montseny et la vallée.1190 mètres de dénivelés.
9h Logistique : La principale difficulté d’Hortsavinya à Barcelone est de trouver des endroits pour dormir. Avec une tente, il est possible de dormir une première nuit à l’aire de camping de l’Esplai del Corredor (23km après Hortsavinya) puis au camping del Vedado. Le camping sauvage est en principe interdit. Les points d’eau sont en plus assez rares. Sans tente, Albert à la Can Pica pourra essayer de vous trouver une solution notamment dans les colonies de vacances. Après El Corredor, cela peut être possible à Ca l’Arenes (Tél : 93 795 54 95) ou au Castell Vell après 30 kilomètres, au niveau de Llinars del Valle (Tél. : 659 79 10 53). Sant Marti de Montnegre : restaurant (fermé lors de mon passage) et point d’eau. Vallgorguina : bars, petits commerces. El Corredor : restaurant, point d’eau. Sant Andreu del Far : restaurant. Castell Vell : point d’eau.
15 Castell Vell – El Vedado
23km Commentaires : Dans la continuité de la veille, sur des pistes et sentiers dans les forêts. Un peu plus urbanisé que l’étape précédente. Deux belles chapelles et belle vue sur la côte de Barcelone après Sant Mateu. En fin d’étape, j’ai laissé le GR 92 pour descendre vers le camping de Vedado. 670 mètres de dénivelés.
7h Logistique : Camping El Vedado. Beaucoup plus cher et juste avant d’arriver au camping la Masia Vista Hermosa .
16 El Vedado – Barcelone
27km Commentaires : Entre le camping et la station service, j’ai pris la route à gauche qui traverse le golf puis un sentier m’a permis de rejoindre le GR 97-3 après le dolmen Can Gurri. Je suis ensuite retombé sur le GR 92 que j’ai suivi jusqu’au monastère Sant Jeroni de la Murtra juste au dessus de Barcelone. Environnement de manière surprenante encore sauvage malgré la proximité de l’agglomération. Belles vues sur la ville et la côte. J’ai laissé le GR 92 après le monastère pour descendre rejoindre le parc fluvial de Besós puis par la promenade de bord de mer arriver aux Ramblas. 590 mètres de dénivelés.
8h Logistique : Il faut arriver sur la ville pour trouver les premiers services.
%d blogueurs aiment cette page :