Bulgarie-Serbie

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS de la traversée à pied de la Bulgarie (et un petit bout de Serbie pour rejoindre la Roumanie).


Bulgarie-Serbie

Le parcours :
Ma marche en Bulgarie s’est construite à partir du Sultans Trail et du sentier européen E4. Passé la frontière bulgare, je vais rapidement être dans le premier massif : les Rhodopes. Il n’est pas particulièrement haut, le point culminant est à 2191m ; le relief n’est pas non plus très accidenté. La marche ne devrait donc pas poser de difficultés. Je vais le suivre d’est en ouest avant de m’orienter vers le nord dans le massif du Pirin. Il est plus haut (2914m au point culminant) et beaucoup plus accidenté. Ce sont de vrais montagnes et je risque d’y être trop tôt dans la saison et passer par une variante en plus basse altitude. En suivant, le massif du Rila devrait poser moins de difficultés. J’ai prévu le passage par le célèbre et touristique monastère de Rila. Dans le prolongement, en direction du mont Vitocha, je vais arriver à Sofia qui est situé au pied des montagnes. Traversée la plaine où s’est étendue la capitale bulgare, je vais aborder mon dernier massif : la chaîne des Balkans. La partie le long de la frontière serbe sera sauvage avant de perdre de l’altitude avec un passage par Belogradchik. J’aurai marché près de 800 kilomètres en Bulgarie quand j’arriverai en Serbie. Les 180 kilomètres dans ce pays me permettent d’éviter la plaine en remontant l’extrémité sud de la chaîne des Carpates et de rentrer en Roumanie à l’endroit où le fleuve traverse le massif : les célèbres gorges des Portes de Fer.

Informations pratiques :

Approvisionnement :
Eau, nourriture, cartouches de gaz

Hébergement :

Communication :

Paiements – carte bancaire :

Réseaux :

Marquage des sentiers :

Climat :

Passages de frontière :

Sites internet :

Voir le site pour le Sultans Trail. On y trouve un document pdf très détaillé avec les hébergements, les sites touristiques…

On peut trouver en cherchant bien et en s’aidant des moteurs de traduction, des informations sur les chemins, hébergement ou cartes sur les sites des parcs nationaux de Bulgarie.
Parc National de Pirin : on peut y télécharger une carte du parc national de Pirin avec les sentiers et des informations sur les hébergements.
Parc National de Rila : on trouve une carte plus sommaire ou une simple liste des hébergements sans les coordonnées.
Parc de Vitosha (au-dessus de Sofia) : une carte , un guide en français ou les adresses des refuges.
En Serbie, voir la carte du parc national de Đerdap, aux Portes du Fer, le long du Danube.

Le site Mountain-huts.com est bien fait et complet avec carte et adresses des refuges et abris en Bulgarie.

Pour les informations sur les sites touristiques en Bulgarie, voir sur le site de l’agence Patrimonia la carte interactive. On peut aussi consulter le site de l’office du tourisme de Bulgarie.

Sur le site Summitpost, on trouve des informations sur les différents massifs.

En Serbie, j’ai trouvé des informations sur ce site sur le sentier E4.

Trace GPS – Carthographie :

Pour la préparation du tracé, j’utilise beaucoup les sites de partage de trace comme Wikiloc ou GPSies . Sur ce dernier, ainsi que sur Waymarked Trails figurent les principaux sentiers officiels comme les grands sentiers européens E4, E8…
Ensuite pour la réalisation de la trace, les sites GPSies et Wandermap permettent de tracer en suivant les routes et sentiers existants. Enfin, avec l’incontournable MyGPSfiles , j’assemble les traces, les corrige. Cela me permet d’avoir in fine une « belle » trace GPS de 3800 kilomètres.

Ensuite sur le terrain, j’utilise l’application Iphigénie. Elle permet notamment d’avoir les cartes OpenTopoMap en cache (accessibles sans connexion). Ce sont de bonnes cartes avec les sentiers, refuges et cabanes représentés. Elle permet également d’envoyer des balises pour indiquer sa position (s’il y a du réseau) ; cela peut être sécurisant dans certaines occasions.
En complément, l’application Viewranger offre à peu près les mêmes services, avec de meilleures vues satellites mais pas OpenTopoMap.

Trace GPS :

Il s’agit d’un projet de tracé. Le départ est prévu au printemps 2019 et le tracé évoluera en fonction des réalités du terrain. Pour chaque étape, voir les informations importantes ci-dessous.
Lien pour télécharger la trace GPS : :

Les étapes :

1 Départ – Arrivée
Xkm Commentaires : . Dénivelé Xm.
D+ : Logistique :Pour les informations pratiques.
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :