Camino Sanabrés

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS. Le Camino Sanabrés quitte la Via de la Plata au nord de Zamora pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle en longeant la frontière nord du Portugal.


La trace complète : Trace GPS Via de la Plata (du Puerto Béjar) – Camino Sanabrés avec possibilité de la visualiser sur un fond de carte IGN Espagnol. Voir ci-dessous les observations sur chaque étape (Quelques petites variantes par rapport au tracé officiel : sans passer par Granja de Moreruela, ni par Santa Marta de Tera…). Voir plus bas les observations sur chaque étape.

Le Camino Sanabrés

Le parcours du Camino Sanabrés est varié. Il quitte la Meseta pour passer à un paysage montagneux avant d’arriver sur la verte Galice. Il est agréable, bien balisé. Globalement les auberges sont suffisamment nombreuses pour adapter les étapes à son rythme (à quelques exceptions comme entre A Gudiña et Laza).

Sites internet :

 
J’ai téléchargé un certain nombre de documents, notamment description des étapes, hébergements sur le site Xacobeo.fr

Le site Eroski Consumer propose pour tous les chemins de Santiago en Espagne des documents pdf en espagnol avec descriptifs des étapes, profils, adresse des auberges.

Carthographie :

Je suis resté fidèle à Iphigenie. L’application (disponible sur l’Apple Store et Androïd : http://iphigénie.com/?lang=fr) donne accès aux cartes IGN espagnoles. Elle permet d’avoir en cache (visible sans connexion internet) les cartes au 50000ème au pire et sur certaines zones au 25000ème. Les traces GPS ont été téléchargées sur le site wikiloc.

Mes étapes :

1 Riego del Camino – Tábara
31km Commentaires : Avec les travaux de l’autoroute, le trajet jusqu’à Granja de Moreruela est modifié. Au lieu de prendre la première piste à l’ouest de la nationale, il faut prendre la seconde. Du coup, le raccourci qui passe à proximité du monastère de Moreruela présente encore plus d’intérêt. C’est ce que j’ai fait. Une première fois, le fléchage indique une piste qui s’incline à l’est puis une deuxième fois à nouveau mais plus franchement à droite. Là, j’ai continué tout droit. Après avoir traversé une large piste, on arrive à une forêt de pins clôturée. Là, j’ai pris la piste à droite qui longe la clôture. Elle amène à la route asphaltée du monastère. À cet endroit, traverser le petit pont sur la route et poursuivre en face en direction d’une gravière sur une piste qui longe le ruisseau. Au bout, on retrouve le marquage avec flèches jaunes. 7 kilomètres depuis l’auberge de Riego del Camino. La partie avant et après le pont sur le río Esla est belle, particulièrement le sentier à gauche après le pont qui monte à un promontoire. Ensuite, à nouveau de vastes pistes droites mais, on commence à voir des collines.
310 mètres de dénivelés. Trace GPS Riego del Camino – Tábara
7h Logistique : Sans passer par Granja de Moreruela, il faut faire plus de 20 kilomètres pour trouver quelque chose. À Faramontános de Tábara, bars (le premier à côté de l’église fait épicerie). Exceptionnel en Espagne, une vraie boulangerie avec un vieux four à bois. Possibilité de dormir au centre socio-culturel. À Tábara, tous les services. Auberge pour pèlerins (donativo – repas pris en commun). J’ai dormi à El Roble, qui a l’avantage d’être dans le centre (15€ nuit + dîner).
2 Tábara – Rionegro del Puente (Direct Villanueva de las Peras – Melgar de Tera)
41km Commentaires : Je suis passé directement de Villanueva de las Peras à Melgar de Tera afin de pouvoir, avec une longue étape, atteindre Rionegro del Puente. Cette option réduit le trajet de près de 10 kilomètres. 400 mètres de dénivelés.
On commence à apercevoir les 2000 mètres enneigés au printemps de la Sierra de la Cabrera. Le départ de Tábara se fait en empruntant l’amorce du chemin d’arrivée de la veille. Les travaux du TGV ont un peu modifié les pistes un peu plus loin. À 10 kilomètres, on peut soit passer par Bercianos de Valverde (ancien chemin) soit tout droit vers Villanueva de las Peras (nouveau chemin car il y a un bar). J’ai rejoint ensuite directement Melgar de Tera (à Villanueva, passer devant l’église, continuer tout droit, laisser 2 pistes qui vont à gauche pour continuer tout droit. Au sommet de la colline qui domine Villanueva, poursuivre tout droit. Arrivée à la dernière colline qui surplombe la zone de Tera, on traverse un petit canal d’irrigation, peu après, Melgar apparaît plus bas). J’ai ensuite suivi la route ZA-P-2547 jusqu’à récupérer le Camino Sanabrés avant Calzadilla de Tera. À Olleros, des flèches dans tous les sens ; le tout, c’est de bien partir en direction de l’Ermita Nuestra Señora del Agavanzal à la sortie du village. Un peu plus loin, les cyclistes continuent à gauche alors que les marcheurs peuvent emprunter un sentier qui longe la rivière dans la végétation. Une fois passé sur le barrage, une petite route suit le rivage nord du lac.
Trace GPS Tábara – Rionegro del Puente
9h Logistique : À Villanueva de las Peras : auberge, bars, épicerie. Fontaine à Melgar de Tera. Bar à Pumarejo de Tera. À Calzadilla de Tera : auberge et bar-restaurant de l’autre côté du pont, à Calzada de Tera. À Olleros, auberge-bar La Trucha, bar-restaurant. À Villary de Farfón, accueil pèlerin (la dernière maison à la sortie du village). Rionegro del Puente : belle auberge 7€ (cuisine équipée, lave-linge). Plusieurs bars et restaurant. Le dîner à l’association Gastronómica en face de l’auberge est exceptionnel pour l’Espagne. Un vrai régal ! Pas d’épicerie, pain au bar Central.
3 Rionegro del Puente – Puebla de Sanabria
41km Commentaires : Longue étape avec environ 560 mètres de dénivelés. La fin du parcours après Otero de Sanabria est sur bitume. Sur cette étape, le paysage, l’architecture, la végétation sont en train de changer. À la sortie d’Entrepeñas, le fléchage marque de rester sur la route et de ne plus prendre le chemin qui coupe à gauche directement vers Asturianos. Des habitants m’ont conseillé de le prendre quand même. Il passe sous la future ligne TGV et ne posait pas de problèmes lors de mon passage. Trace GPS : Rionegro del Puente – Puebla de Sanabria
9h Logistique : À Mombuey : auberges, hôtel et tous services. San Salvador de Palazuelo : auberge municipale sommaire (4 lits, pas de cuisine, pas de bar dans le village). À Asturianos : auberge, bar-restaurant. À Puebla de Sanabria : auberge Casa Luz (10€ – cuisine équipée, très propre).
4 Puebla de Sanabria – Lubián
32km Commentaires : J’attendais beaucoup de cette étape par le col de Padornelo, finalement avec les travaux du TGV, on est souvent sur cette large nationale. Décevant. 620 mètres de dénivelés. Au départ, je suis passé par la vieille ville. Ensuite, le chemin après un bout de route suit un moment la rivière Castro. Une fois revenu sur la nationale, l’embranchement à gauche en face du carrefour vers Santa Colomba de Sanabria n’était pas indiqué. Le ballet des camions chargeant du gravier et déplaçant de la poussière m’a fait renoncé à le prendre. J’ai préféré continuer un bout sur la nationale et après le kilomètre 90 prendre la première piste à droite, à l’épi après rester sur la gauche sans traverser l’autoroute mais la longer côté sud. Elle rejoint le chemin peu avant l’église Santiago de Terroso. Après Requejo, devant le manque d’indications, je suis resté un moment sur la large nationale quasiment déserté jusqu’après une zone de chantier où j’ai suivi à nouveau les indications qui renvoient sur l’ancienne route. Après Padornelo, le sentier par Aciberos est coupé par les travaux du TGV. Il faut faire la grande courbe sur la route. Se renseigner si l’on peut prendre le chemin normal.Trace GPS Puebla de Sanabria – Lubián
7h Logistique : Requejo : auberge, hostales, bars, épicerie. Padornelo : bar, hôtel, restaurant. Lubián : auberge (3€ – cuisine équipée – à l’entrée du village en contrebas de la nationale), restaurants, épicerie.
5 Lubián – A Gudiña
24km Commentaires : Belle étape cette fois sur chemin avec peu de bitume. 590 mètres de dénivelés avec la montée au col comme principale difficulté. Elle se fait par un sentier dans la forêt (ce que je pensais avoir la veille).Trace GPS Lubián – A Gudiña
6h Logistique : À Vilavella : bar, épicerie, bel hôtel (Hotel Spa Vilavella pour ceux qui veulent se faire plaisir). À O Pereiro, les bars et restaurants sont à l’écart sur la nationale. A Gudiña : auberge de la Xunta 6€ (juste après être passé sous la voie ferrée – cuisine équipée)
6 A Gudiña – Laza
35km Commentaires : Contrairement à ce qu’indique un panneau à l’embranchement du chemin qui va vers Verin, il est tout à fait possible de prendre le chemin normal vers Laza. Le panneau indique un détour qui rallonge de 10 kilomètres pour éviter les travaux du TGV. Comme en plus l’auberge de Campobecerros est fermée car réservée aux ouvriers du chantier, cela ferait une étape de 44 kilomètres. Le chemin normal passe très bien. Le parcours est beau, souvent en crête dominant le lac Encoro das Portas et les vallons alentours. Il passe dans un paysage de landes sauvages et traverse des hameaux à moitié abandonnés. Pas mal de bitume mais sur des petites routes. Dénivelé de 560 mètres.Trace GPS A Gudiña – Laza
8h Logistique : À Campobecerros : auberge fermée pendant les travaux du TGV, une casa rural mais aussi parfois occupée par les ouvriers. Des bars, restaurant et épicerie d’appoint. À Eiras : point d’accueil et d’information associatif qui propose des boissons et en-cas. Pas de problème pour trouver de l’eau. Laza : auberge de la Xunta (6€ – cuisine équipée) – tous commerces
7 Laza – Xunqueira de Ambía
33km Commentaires : Cela monte bien après Tamicelas. Globalement 720 mètres de dénivelés. Alternance de pistes (dont certaines très agréables) et de petites routes goudronnées.
Trace GPS Laza – Xunqueira de Ambía
7h Logistique :A Alberguería : auberge, célèbre bar El Rincón del Peregrino (chaque pèlerin marque son nom sur une coquille qui est ensuite accrochée aux murs, plafond…). Vilar de Barrio : auberge, épicerie, bars. Xunqueira de Ambía : auberge de la Xunta (6€ – cuisine sommaire, pas de frigo), tous services.
8 Xunqueira de Ambía – Ourense
22km Commentaires : Étape essentiellement sur bitume. Peu de dénivelés : 220 mètres. Entrée dans Ourense par les traditionnels Polígonos Industriales.
Trace GPS Xunqueira de Ambía – Ourense
5h Logistique :Outorelo/A Pousa : bars. Penelas : bars, épicerie. À partir de Pereiras, de nombreux bars et commerces le long du trajet. Pour l’auberge d’Ourense : toujours tout droit, un peu après la gare de la RENFE.
9 Ourense – Monastère d’Oseira
30km Commentaires : À la sortie d’Ourense, il y a 2 options un peu après le pont : à droite, par une route plus longue qui monte plus progressivement ou à gauche par une route plus directe mais plus raide. J’ai pris cette option. Après le pont, on rejoint la gare RENFE d’Ourense Empalme. On suit ensuite la nationale direction Vigo, juste au sud des voies ferrées durant près de 4 kilomètres. On quitte cette route, sa circulation en continu avec plaisir à hauteur de Quintela pour prendre la route direction O Castro de Beiro. Ne pas se laisser abuser dans la zone industrielle par les flèches jaune vers la gauche. Il faut continuer tout droit, passer sous le viaduc routier et la voie ferrée. Ensuite montée raide et droite vers Cima da Costa. Belle étape, une fois arrivé sur le plateau, le chemin est souvent sauvage en forêt et bordé de murs en pierre.
810 mètres de dénivelés. Trace GPS Ourense – Monastère d’Oseira
7h Logistique : De nombreux bars jusqu’à Quintela ensuite à O Reguengo (Casa César), Ponte Mandrás, Casas Novas. À Cea : auberge, tous services (spécialité : pain à l’ancienne). À Oseira : auberge du monastère (5€ – belle salle voûtée – pas de cuisine, juste un micro-onde.). Bar-restaurant mais avec prix élevés (14€ le menu).
10 Monastère d’Oseira – Silleda
38km Commentaires : La première partie est majoritairement sur des petits chemins de campagne et des petites routes. La suite suit en fil conducteur la nationale, parfois s’en éloignant avec finalement pas mal de parties en chemin.
850 mètres de dénivelés. Trace GPS Monastère d’Oseira – Silleda
9h Logistique :Soutelo : bar quand il y a le marché. Castro Dozon : auberge, bar, épicerie. Botos (Estación de Lalín) : bars et restaurants. Donsión : bar. Laxe : auberge, bars. Silleda : auberges privées, tous services.
11 Silleda – Santiago
41km Commentaires : Étape avec une dominante de bitume. On évite quand même pratiquement en permanence la nationale. Une bonne montée après Ponte Ulla. Belle auberge dans un environnement champêtre à O Outeiro qui permet de couper l’étape et d’arriver tranquillement à Santiago.
740 mètres de dénivelés globalement. Trace GPS Silleda – Santiago
9h Logistique :A Bandeira : auberges et commerces. O Seixo : bar. A Ponte Ulla : supermarché, bars et restaurant. O Outeiro : auberge. Plusieurs bars sur la nationale.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :