Ligurie

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS de la traversée à pied de la Ligurie.




Traversée de la Ligurie à pied

De la Toscane à la frontière française, il existe deux grandes options pour traverser la Ligurie à pied : le long de la côte par le Sentiero Liguria ou la Via della Costa ou en hauteur par la Alta Via dei Monte Liguri. Je suis passé le long de la côte sauf au niveau de Gênes où j’ai gagné les hauteurs pour éviter les zones urbaines. Le parcours en bord de mer est sauvage sur certaines portions sauvage avec de magnifiques paysages. Le passage au dessus de Gênes est lui aussi splendide dans une ambiance très montagne.

Sites internet :

Pour avoir accès aux cartes topographiques italiennes, le site Geoportale Nazionale est l’équivalent du Geoportail de l’IGN en France. Il faut dans l’onglet « Immagini » cocher le niveau de carte à visualiser (par exemple cartes au 1:25000ème).

Sur le site des parcs nationaux et régionaux italiens se trouvent des informations sur les sentiers, l’hébergement…Il n’est pas toujours facile de trouver et selon les parcs, les indications sont plus ou moins riches. Il y est parfois possible de télécharger des cartes ou des guides. Il faut aussi chercher sur les sites des différents parcs.

Sur les différents sites locaux du Club Alpino Italiano, il est possible de trouver des informations locales parfois intéressantes.

J’ai téléchargé certaines traces en faisant des recherches sur wikiloc. C’est le site que j’ai trouvé le plus complet pour l’Italie (et quasiment le seul). Le site GPSies.com est aussi assez riche.

En Ligurie, le Sentiero Italia suit l’Alta Via dei Monti Liguri (voir ci-dessous).

Un sentier Liguria, plutôt le long de la côte (ou les collines dominant la côte) est balisé de Luni à Ventimille. Il y a des panneaux d’informations régulièrement et le balisage est bon. Le site du Sentiero Liguria donne des informations sur ce tracé : traces GPS ou Googleearth à télécharger, sites à voir…

Le chemin de pèlerinage, la Via della Costa reprend en partie le Sentiero Liguria avec une approche plus pèlerin : parfois plus direct mais avec plus de bitume et parfois plus long mais avec moins de dénivelés. Le site de la Voie de la Côte, Via della Costa est riche en information et cartographie.
On trouve aussi sur Xacobeo.fr un descriptif pdf avec les hébergements pour cette voie.

Pour la haute voie des Monts Ligurie, il existe un site internet L’Alta Via dei Monti Liguri avec notamment les informations sur les hébergements.
Le site suivant est également consacré à l’Alta Via dei Monti Liguri. On peut télécharger les traces GPS et on y trouve les informations sur les hébergements.

Carthographie :

Comme en France et en Espagne, j’utilise Iphigenie. L’application (disponible sur l’Apple Store et Androïd : http://iphigénie.com/?lang=fr) donne accès aux cartes topographiques italiennes. Une fois consultées avec une connexion internet, ces cartes sont mises en cache (en mémoire dans le téléphone et donc visible sans connexion internet). Compte tenu de la qualité des cartes italiennes…, j’ai aussi mis en cache les cartes OpenCycleMap sur lesquelles apparaissent aussi parfois les sentiers.

J’ai pas mal utilisé aussi l’application ViewRanger pour deux raisons :
– l’application Iphigénie a bugué lors de l’enregistrement des traces
– Viewranger permet d’avoir les vues satellites finalement plus utiles que les cartes italiennes.

Trace GPS :

Pour chaque étape, voir les informations importantes ci-dessous.
La trace a été modifiée pour corriger les endroits où je suis passé malgré des chemins fermés ou tenté de passer. Elle ne correspond donc pas toujours aux commentaires des étapes ci-dessous.
S’il y a des passages sur des terrains privés, s’assurer au préalable de l’autorisation du propriétaire.
Lien pour télécharger la trace GPS :

Les étapes :

72 Lido di Camaiore – Lerici
38km Commentaires : Jusqu’à l’embouchure du Magra c’est parfois sur la plage, parfois sur le Lungomare. Plus on va vers le nord, moins il y a de circulation sur le Lungomare (avec des parties sans issue pour les voitures) et les plages sont plus tranquilles.
Je pensais devoir marcher sur la route pour traverser le pont sur le Magra et finalement, on arrive à l’éviter presque complètement.
Pour relier Ameglia à Lerici, il y a des sentiers balisés : un plus direct qui passe par un point plus haut et un via Zanego et Tellaro. J’ai pris ce dernier pour passer par Tellaro mais entre Tellaro et Lerici, c’est le long de la route. 330 mètres de dénivelés
Compter 1 kilomètre de plus en montée(200 mètres) pour le refuge Muzzerone. 
10h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. J’ai dormi au refuge Muzzerone ( Tél.: 340 809 8720 – sur le sentier n°1 – 45€ la demi-pension) à Portovenere après avoir traversé le golfe des Poètes en bateau.
73 Portovenere – Levanto
34km Commentaires : Longue et belle étape avec beaucoup de dénivelés. Il y a deux grandes options : le sentier qui longe les crêtes ou celui qui passe par les 5 villages. Ce serait dommage de ne pas les voir. Depuis que la Via dell Amore de Corniglia à Manarola et ensuite à Riomaggiore a été détruite par les inondations, les liaisons entre ces 3 villages se font par les hauteurs avec plus de distance et de rudes montées en escaliers. Beaucoup de monde sur les sentiers. 1850 mètres de dénivelés.
1 kilomètre et une demi-heure en moins en partant du refuge Muzzerone.
12h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Le premier camping est à Levanto. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). À Levanto, Ospitalia del Mare (autour de 25€ la nuit).
74 Levanto – Moneglia
20km Commentaires : Passé les Cinque Terre, il y a toujours de beaux sentiers (certes sans la splendeur des 5 villages) mais pratiquement plus personne. Le sentiero Liguria est bien balisé. J’ai pris cette option. Il est souvent en balcon au-dessus de la mer. D’un village à l’autre, il y a chaque fois environ 300 mètres de dénivelés. Une partie du sentier entre Deiva Marina et Moneglia est écroulée. Le sentier est détourné avec un passage plus haut. 1220 mètres de dénivelés.
7h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). Camping à Deiva Marina et Moneglia.
75 Moneglia – Chiavari
25km Commentaires : Encore une belle étape avec de beaux sentiers, belles vues sur la mer. Belle arrivée sur Sestri Levante et après passage sur un morceau ancien de chemin qui monte vers les ruines de la chapelle Sant’Anna. Quelques belles montées aussi…
J’ai suivi le Sentiero Liguria sauf entre Riva Trigoso et Sestri Levante (j’ai coupé par le mont Castello. Il est aussi possible de prendre un sentier plus direct depuis Casa Ginestra) et de Cavi à Lavagna (j’ai marché en bord de mer). Ensuite section urbaine pour traverser Lavagna et Chiavari. 860 mètres de dénivelés.
8h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). À noter qu’à Chiavari le camping et donc l’auberge sont fermés.
76 Chiavari – Recco
33km Commentaires : Le Sentiero Liguria a envie de lézarder sur cette étape avec des détours vers Zoagli, entre Rapallo et Santa Margherita Ligure puis avant Portofino. Sur ces parties, j’ai pris des options plus courtes, le plus souvent sur de beaux chemins à mi-hauteur. Ils desservent des jardins et des belles villas et offrent de belles vues sur la côte. Le sentier de Portofino à Camogli est magnifique avec le passage magique par San Fruttuoso. De Camogli à Recco, on longe la route. 1760 mètres de dénivelés.
11h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). J’ai dormi au dessus de Recco.
77 Recco – Colle di Creto
28km Commentaires : Je quitte le bord de mer pour éviter la partie urbanisée de l’agglomération de Gênes. De Recco au colle di Creto, le parcours est presque intégralement sur des sentiers balisés dans des paysages relativement sauvages de moyenne montagne. On effleure le bout de la banlieue de Gênes.
De Recco, un sentier monte sur la crête via Megli. Il est balisé d’un rond rouge barré d’un trait (mais à un moment le sentier balisé fait un crochet, je suis resté sur la ligne de crête). Le sentier suit ensuite la crête et rejoint la route à Cornua.
Après avoir longé la route sur 1 kilomètre environ, à droite un sentier balisé avec 3 ronds rouges jusqu’au col du Monte Bado puis avec une croix rouge arrive à Sant’Alberto.
En face du bar Il Girarrosto, un sentier avec 2 traits rouges descend à la Presa (quelques parties un peu en broussailles). Ensuite, sur la rive droite Bisagno, opposé à la route, un sentier longe la rivière sur la couverture de l’aqueduc qui approvisionne Gênes. Il est balisé à partir de Cavassolo comme Sentier de l’aqueduc avec panneaux d’informations. Le parcours est du coup facile et plat. Les passages des vallons se font sur les ponts de l’aqueduc. Je l’ai suivi jusqu’à San Siro.
De San Siro, un sentier balisé monte vers le mont Croce di San Siro. J’ai suivi un balisage jaune plus direct mais raide et délicat. Il vaut mieux suivre le balisage rouge et blanc. De la Croce, par les crêtes, on rejoint l’Alta Via dei Monti Liguri au Colle di Creto. 1100 mètres de dénivelés.
9h Logistique :Cornua : bar, restaurant, boucherie, point d’eau. Sant’Alberto : bars-restaurants. Pour l’hébergement sur l’Alta Via dei Monti Liguri, voir les sites ci-dessus. À Creto, j’ai dormi à la Locanda dei Cacciatori (55€ en demi-pension – Tél.: 010.96.89.236 ou 345.70.83.296).
78 Colle di Creto – Monte Pennello
37km Commentaires : Parcours intégralement sur l’Alta Via dei Monti Liguri. Voir les informations sur les sites ci-dessus. Beau parcours en crête avec de belles vues. Le balisage est excellent. 1420 mètres de dénivelés.
11h Logistique :Pour l’hébergement, les commerces, les points d’eau sur l’Alta Via dei Monti Liguri, voir les sites ci-dessus. Au monte Pennello, le refuge Bellani, non gardé est récent, confortable et en bon état (pas de matelas, ni d’eau)
79 Monte Pennello – Celle Ligure
36km Commentaires : Je souhaitais continuer sur l’Alta Via dei Monti Liguri jusqu’à ma Rocca Zuetto et rejoindre la côte au niveau de Cogoleto. Je me suis trompé et ai suivi un chemin qui descendait avant le Bric Prato d’Erma. Une fois l’erreur constatée, j’ai poursuivi par des chemins jusqu’à Biscaccia puis chemins et routes via Mele, Carnoli jusqu’à la côte à la sortie de Voltri (fin de la zone urbanisée en continu de Gênes).
Après Voltri, je suis plutôt resté sur la Via della Costa que sur le Sentiero Liguria qui fait des boucles dans les collines. Une promenade longe une route coupée avant Arenzano. Attention suite à un éboulement de falaise, la route est coupée même pour les piétons entre Voltri et Arenzano. Il faut passer au-dessus du camping de Vesima.
La suite jusqu’à Varazze est facile, la plupart du temps sur une ancienne voie ferrée avec tunnels et ponts donc plane et droite. Elle est réservée aux piétons et aux cyclistes. La côte est sauvage à cet endroit.
Après Varazze, c’est le long de la route sur le trottoir. 450 mètres de dénivelés.
9h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). 
80 Celle Ligure – Finale Ligure (Finalpia)
35km Commentaires : Jusqu’à Savone, sur le trottoir, le long de la route (circulation dense). La galerie piétonne avant Albissola est écroulée, ce qui oblige à emprunter le désagréable tunnel routier. À Savone, on peut traverser le château pour rejoindre la promenade en bord de mer. Je l’ai suivi jusqu’à Vado Mare. Le site du Sentiero Liguria propose de prendre le bus d’Albissola à Vado Mare. Certes, il s’agit d’une partie urbaine mais on peut longer le bord de mer sur une promenade qui en plus s’écarte parfois de la route côtière.
De Vado Mare, j’ai pris le Sentiero Liguria qui traverse Noli puis grimpe jusqu’au phare. Belles vues sur la côte avant et après Noli. J’ai ensuite laissé le Sentiero Liguria qui descend vers Varigotti pour remonter ensuite et ai plutôt suivi la Via della Costa (flèches jaunes) qui reste en hauteur.
À l’église Saint-Jacques, j’ai laissé et le Sentiero Liguria et la Via della Costa pour rejoindre le camping de Finalpia en suivant le chemin balisé avec un triangle rouge (on longe la route avant d’arriver au sentier pour descendre).
La distance correspond à celle du camping de Celle Ligure (1 kilomètre après le village) au camping de Finalpia. 870 mètres de dénivelés.
9h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). 
81 Finale Ligure (Finalpia) – Laigueglia
36km Commentaires : J’ai suivi la Via della Costa commune avec le Sentiero Liguria après Finalborgo. Beau sentier, passage par le joli village de Verezzi. Ensuite après Pietra Ligure, le Sentiero Liguria fait un grand détour et la Via della Costa en fait aussi un. Je suis passé à mi-hauteur pour rejoindre le port de Loano (essentiellement petites routes et quelques bouts de sentiers).
Toute la partie jusqu’à Albenga est plus urbanisée. Je suis resté plutôt en bord de littoral au niveau de Ceriale et ai rejoint la Via della Costa à l’entrée d’Albenga au pont médiéval Pontelungo. Belle traversée d’Albenga puis à la sortie un morceau sur l’ancienne voie romaine Julia Augusta avec vestiges romains (le Sentiero Liguria lui file vers les hauteurs). La falaise est écroulée avant Alassio et le passage est interdit aux piétons. J’ai ensuite suivi le bord de mer pour aller au camping de Laigueglia. 620 mètres de dénivelés.
9h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). 
82 Laigueglia – Lingueglietta
39km Commentaires : De Laigueglia, je suis monté rejoindre la Via della Costa et le Sentiero Liguria à Micheri. Belle église romane Saint Jacques et Philippe à Andora. Ensuite bonne montée pour passer le col de Chiappa. Traversée du joli village de Cervo.
À Diano Marina, j’ai laissé la Via della Costa qui poursuit dans les terres pour suivre le Sentiero Liguria qui lui rejoint Imperia par le bord de mer. Malheureusement, ici aussi une falaise est écroulée au passage du cap Berta et le passage est interdit même aux piétons.
De Porto Maurizio, j’ai suivi le Sentiero Liguria qui passe par des chemins et petites routes à l’intérieur des terres et traverse de beaux villages (Cantalupo, Torrazza, Civizza). 1390 mètres de dénivelés.
11h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). 
83 Lingueglietta – Bordighera (Vallecrosia)
37km Commentaires : La Via della Costa et le Sentiero Liguria sont communs jusqu’à San Remo. Le passage avant et après Taggia est sur bitume. Pont médiéval et labyrinthe de ruelles à Taggia. Joli passage par le village en partie en ruines de Bussana Vecchia.
Après San Remo, j’ai suivi la Via della Costa. Le Sentiero Liguria lui passe à l’intérieur et est plus long. La plus grande partie est sur le trottoir le long de la route assez circulante. 780 mètres de dénivelés.
9h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Voir aussi les accueils pèlerins sur la Via della Costa (voir ci-dessus). 
84 Bordighera (Vallecrosia) – Ventimille (Frontière Italie/France)
12km Commentaires : Parcours côtier sans difficulté et en majeure partie sur le trottoir le long de la route. 150 mètres de dénivelés.
3h Logistique :Nombreuses possibilités pour se loger sur la côte en saison. Pour la suite en France, la via Aurelia de Menton à Arles (GR 653A) voir le site internet des chemins de Compostelle en PACA (possibilité de télécharger un bon guide pdf sur ce parcours).
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :