Informations pratiques

L’itinéraire, des conseils pratiques, étapes, dénivelés, traces GPS de Charikot au Solu Khumbu, sur le circuit des 3 cols, le camp de base de l’Everest et le Rolwaling jusqu’à Bharabise. 33 jours de marche, 440 kilomètres et 33000 mètres de dénivelés positifs effectués au printemps 2015.


Sites internet

Site de Martin Pierre :
Martin Pierre avec cartes haute définition du Népal en PDF et descriptifs des parties Jiri-Camp de base de l’Everest, Circuit des 3 cols, trek Khumbu-Rolwaling

Site tchèque avec des cartes haute résolution :
Carte Khumbu-Rolwaling

Site du Great Himalaya Trail :
Sur le site du Great Himalaya Trail :

  • il était possible de télécharger pour le trek « bas » (par Jiri) un descriptif détaillé des étapes (avec notamment la partie Charikot-Jiri) que vous trouverez ci-après : GHT lower trail guidebook
  • ainsi que la trace GPS de l’ensemble du parcours bas : Great Himalaya Trail GPS track

Organisation :

Hors liaison Khumbu-Rolwaling par le col du Tashi Lapsa, il faut :

  • une carte de « Trekkers’ Information Management System » (TIMS) : 10 US$ via une agence ou 20 US$ en individuel. Copie du passeport et 2 photos nécessaires. À Katmandou, au Nepal Tourism Board (Pradarshani Marg, Tundikhel) ou pour ceux qui prennent l’avion pour Lukla directement à Monjo entre Lukla et Namche Bazaar.
  • payer le droit d’entrée dans la zone protégée du parc national de Sagamartha (zone de l’Everest) à 3390Rs par personne. À Katmandou, au Nepal Tourism Board (Pradarshani Marg, Tundikhel) ou directement à l’entrée dans le parc à Monjo.
  • payer le droit d’entrée dans la « Conservation Area » du Gauri Shankar dans le Rolwaling (2000Rs par personne). À Katmandou, au Nepal Tourism Board (Pradarshani Marg, Tundikhel) ou directement à l’entrée dans le parc à Shivalaya.

Liaison Khumbu-Rolwaling par le col du Tashi Lapsa :

  • un permis de trek et de pic était obligatoire (350$ par expédition) pour passer le col de Tashi Lapsa. Il était considéré que les randonneurs en passant le col pouvaient être amenés à monter au sommet du Pachermo. Ce n’est plus le cas.
  • le guide n’est plus obligatoire mais la traversée nécessite 2 à 3 jours d’autonomie complète (plus s’il est nécessaire de s’acclimater).
  • contrairement aux zones d’accès restreints, il n’est pas nécessaire d’être au moins deux trekkers.
  • payer les droits d’entrée dans la « Conservation Area » du Gauri Shankar et le parc national de Sagamartha (voir ci-dessus) .

Partenaires de trek :

Pour partager la marche et les frais, il est possible de trouver des partenaires sur des sites comme Trekking Partners ou Trekinfo.

Informations diverses

Visa à l’aéroport de Katmandou :
À noter qu’il est possible de se pré-enregistrer sur le site Nepal Immigration
Les champs ne sont pas toujours simple à remplir ; il faut télécharger une photo d’identité (cela évite d’en prévoir ). Par contre, cela n’est pas plus rapide à l’arrivée et ne vous évitera pas le long passage des douanes.
Sinon, le formulaire de demande de visa à l’arrivée se télécharge sur internet ou à retirer et remplir directement à l’aéroport de Katmandou.

Hébergement et nourriture :
De Charikot à Shivalaya : peu de ressources. Chez l’habitant, compter autour de 500rs pour le couchage et la nourriture.
De Shivalaya à Namche Bazaar : lodges relativement confortables (douches souvent chaudes dans la même pièce que les toilettes. Parfois vraies douches chaudes au gaz. Toilettes à la turque et même parfois occidentales. Parfois internet voire wifi). Principe classique de 100rs le couchage (les frais annexes : 100rs de charge de batterie, douche chaude, wifi…peuvent se négocier). Pour les repas, le plat (dal baht, pizza, pâtes, riz…) tourne autour de 300rs, la bière 400rs, entrée et dessert chacun 200rs. Cela peut vite aller à 1500rs (presque 15€!) pour le dîner et le petit-déjeuner. Ces prix augmentent avec l’altitude. Le dal baht (comme les autres plats principaux) monte assez régulièrement à 500rs
De Lukla vers le trek des 3 cols : les lodges peuvent être très confortables : toilettes occidentales, vraies douches chaudes carrelées. Le prix de la chambre reste modeste (100-200rs). Le wifi, la recharge de batteries, la douche chaude se négocient parfois sinon tournent rapidement à 300-400rs pour chacun. Les prix des repas grimpent aussi. Le plat peut vite parfois à 600 rs. Dans les lodges les plus hauts, comper 700rs le dal baht, 500rs la douche chaude, l’heure de wifi, 300rs l’heure de recharge…
Au Rolwaling, les prix redescendent vite pour retrouver des normes népalaises (dal baht à 250-300rs). Avec un budget quotidien de 1000-1500rs, on s’en sort.

Difficultés :
L’étape de Masedug à Shivalaya est longue et ne peut pas être coupée sans tente. De plus, on peut se perdre avec les multiples traces dans la forêt.
Après Shivalaya, chacun pourra adapter ses étapes à son rythme.
Sur le trek classique de l’Everest, la principale difficulté est l’acclimatation. En  respectant les paliers, pas de problèmes particuliers. Le chemin est un large sentier très fréquenté. Après une chute de neige, le sentier peut être glissant notamment le matin.
Pour le trek des 3 cols, les conditions climatiques et d’enneigement peuvent rendre le parcours difficile. Un équipement de montagne est nécessaire (bonnes chaussures, crampons à minima) ou être prêt à renoncer si les conditions sont difficiles.
Le passage du Tashi Lapsa n’était pas technique avec le fort enneigement de ce mois d’avril mais il s’agit d’un itinéraire en haute montagne avec toutes les difficultés associées.
De Na à Barhabise, le parcours est en moyenne montagne et emprunte des chemins et pistes qui relient les villages.

Temps de parcours :
Les temps de parcours incluent des pauses. La pause du midi (pour les trajets de plus de 5 heures) peut facilement durer 2 heures avec le temps de préparation du dal baht. Au fur et à mesure de l’avancée du parcours, l’entraînement fait que les temps correspondent à un bon rythme. Arrivé à Namche Bazaar, le corps est déjà entraîné et commence à être acclimaté.

Marquage :
De Shivalaya, le marquage avec des ronds roses fluo mène au Pikey Peak et rejoint le chemin traditionnel en dessous du Lamjura La.
Pour ceux qui restent sur le chemin traditionnel, en dessous de Bhandar, à l’arrivée sur les bords de la Linkhu Khola, il faudra suivre la flèche bleue et laisser les points roses qui traversent la rivière par un pont suspendu.
Marche d’approche de l’Everest : marqué parfois avec des flèches bleues, parfois avec 3 ronds rouges. On retrouve le marquage avec les points roses à la jonction avec le chemin qui vient du Pikey Peak en dessous du Lamjura La. Il est difficile de se perdre. Après Ringmo, suivre les mules…Après Chheplung, suivre les touristes…
Trek vers le camp de base de l’Everest : suffisamment fréquenté pour ne pas se perdre.
Trek des 3 cols : dans des conditions normales, le chemin est assez facile à suivre : cairns, parfois des flèches, assez fréquenté. Après une chute de neige, cela peut être plus difficile.
Passage du Tashi Lapsa et Rolwaling : des cairns pour la liaison Thame-Na mais pas toujours bien placés. La traversée du glacier de Trokarding peut être difficile pour se repérer. La descente de la vallée ensuite ne pose pas de gros problèmes. La liaison Simigaon-Bharabise, elle, avec ces chemins dans la campagne népalaise est plus difficile.

Fréquentation :
De Charikot à Shivalaya : complètement hors des sentiers battus. Nous n’avons pas rencontré un seul occidental.
De Shivalaya à Namche Bazaar : il y a peut être plus de lodges que de trekkers.
Pikey Peak : personne et pratiquement pas de traces dans la neige. Il faut dire que début avril, les conditions étaient encore hivernales.
Trek vers le camp de base de l’Everest : en arrivant de Shivalaya, c’est d’abord un choc de trouver autant de monde. Beaucoup de groupes. Chemin parfois encombré (avec en plus les convois de mules ou yaks, les porteurs) notamment si on est calé sur les étapes et les horaires classiques.
Trek des 3 cols : compte tenu des difficultés, il est beaucoup moins fréquenté. Une dizaine de personnes en moyenne mi avril. Du coup, on retrouve des lodges familiaux plus agréables que les grosses structures de Gorakshep ou Lobuche.
De Thame à Bharabise : sur cette semaine, nous avons rencontré moins de 10 occidentaux.

Météo :
Pas mal de pluie cette année. Nuages rapidement le matin puis pluie voire trombes d’eau l’après-midi et neige en altitude.

Eau :
Points d’eau dans tous les villages et à côté de beaucoup de maisons. J’ai utilisé cette solution en la purifiant avec du Micropur.
En altitude (au-delà des derniers villages), les lodges donnent en général de l’eau provenant d’un bidon dans les cuisines. Sinon, près de 3€ pour un litre d’eau bouillie à Gorakshep.

Électricité :
Partout de la fin d’après midi au matin.
Sur le détour du Pikey Peak, uniquement énergie solaire à Ngaur.
En altitude, énergie solaire. Les recharges de batterie se facturent au prix fort (et parfois ne sont pas possibles).
Énergie solaire à Na dans le Rolwaling puis hydroélectrique à partir de Beding (mais parfois défaillante).

Internet et wifi :
Wifi régulièrement : à Dolakha, Shivalaya, Bapsu (Sundup Lodge), régulièrement à partir de Phakding. Par contre, en altitude, il est souvent en panne. S’il marche, compter rapidement 500rs l’heure.
Dans le Rolwaling, nous n’en avons jamais trouvé.

Trajets Katmandou – Charikot et Bharabise – Katmandou:
Katmandou – Charikot : Bus pour Charikot depuis la station de Ratna Park. Départ à partir de 6h du matin toutes les demi-heures. 350rs. 5 heures. De manière surprenante, le bus n’était pas bondé. Bus typiquement népalais.
De Bharabise, compter 3 bonnes heures de bus pour Katmandou. 200rs.

En rouge : trajet en bus - En vert : trajet à pied
En rouge : trajet en bus – En vert : trajet à pied
Publicités

4 réflexions sur « Informations pratiques »

    1. Bonjour

      Nous avons fait ce trek de fin mars à début mai.
      – il restait encore beaucoup de neige (trop de neige) sur le Pikey Peak (chemin non visible, neige molle, on s’enfonçait). En février, mars, cela sera également le cas sur le Chordung Peak.
      – pour la partie classique de Jiri à Namche Bazaar et la montée vers le camp de base de l’Everest, cela ne doit pas poser de problème.
      – pour le passage des 3 cols, cela doit être trop tôt dans la saison avec trop de neige. C’était déjà le cas quand nous y étions.
      – pour le passage vers le Rolwaling par le Tashi Lapsa, c’est trop tôt.

  1. Bonjour, super parcours et description. Nous envisageons un trek fin octobre/novembre 2017 sur le sens Rolwaling/khumbu. Pouvez-vous nous indiquer votre organisation concernant le passage du col (repas ? cuisinier ? guide ?) et via quelle agence ? peux t-on envisager la traversée du col seuls si un des participants a l’habitude de la haute montagne ? Merci d’avance

    1. Bonjour
      Nous avions un guide et son second pour le passage du col. Le guide est reparti ensuite et nous sommes restés avec son second. Si vous lisez le récit, vous comprendrez que je ne peux pas recommander l’agence.
      Pour moi, passer le col sans porteur est une aventure nécessitant une capacité physique extraordinaire. Venant du Rolwaling, il vous faudra (avec la prise en compte de l’acclimatation) environ une semaine de nourriture. À cette altitude, c’est périlleux de porter un tel poids.
      Au lodge de Beding, le propriétaire a une certaine expérience et pourra peut-être organiser le passage du col.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :